Mauritanie: La première femme candidate à la présidentielle dépose son dossier

المصدر: 
AFP
Première femme à se porter candidate à une présidentielle en Mauritanie, a officiellement déposé mardi soir au Conseil constitutionnel son dossier de candidature à l'élection du 7 novembre prochain, a annoncé la candidate mercredi à l'AFP.
Mme Mint Jeddane, originaire de Kiffa (centre-sud), a déploré les "grandes difficultés" qu'elle affirme avoir rencontrées pour être "parrainée par les conseillers municipaux (dont 50 signatures sont exigées par la loi), qui n'accordaient au départ que peu de crédit à la candidature d'une femme à la plus haute fonction de l'Etat".
Ancienne responsable locale du Parti républicain démocratique et social (PRDS, au pouvoir), qu'elle a quitté dans la perspective de la présidentielle, Mme Mint Jeddane, désormais sans étiquette politique, a précisé avoir recueilli des signatures de conseillers issus principalement de l'opposition, mais aussi de la majorité.

"Finalement, à force de persévérance et de persuasion, nous sommes parvenus à vaincre les réticences", a souligné la candidate, qui reconnaît que la tâche qui l'attend demeure difficile, eu égard notamment à la faiblesse des moyens matériels dont elle dispose pour sa campagne.

"Mais là aussi, nous avons confiance dans le soutien de nos partisans et de toutes les bonnes volontés nationales", a conclu Mme Mint Jeddane, qui se présente comme la candidate de toutes les femmes et espère que le "large tissu familial" auquel elle appartient (elle a des liens de parenté avec 4 grandes tribus) lui permettra de réaliser un score honorable.

Au moins 5 autres candidats à la présidentielle du 7 novembre ont déjà déposé leur dossier.

Il s'agit de l'actuel chef de l'Etat, Maaouiya Ould Taya, de Messaoud Ould Boulkheir (de souche Haratine, ancien esclave), de Moulaye Elhacen Ould Jeyed, candidat malheureux à la dernière présidentielle. L'ancien président Mohamed Khouna Ould Haidalla et l'opposant Ahmed Ould Daddah avaient également déposé fin septembre leur candidature à la magistrature suprême.

La date limite de dépôt des dossiers de candidature a été fixée à mercredi minuit.

© Copyright AFP