Mise à jour: Algérie: Les dernières nouvelles concernant Cherifa Kheddar

Mme Cherifa Kheddar a reçu un arreté du Wali (prefet) signé du 31 mai dans lequel on lui signifie qu'elle est dessaisie du poste supérieur (ne pas confondre avec cadre supérieur): elle garde son poste d'administrateur mais elle est rétrogradée puisque son poste budgétaire a été supprimée; de ce fait son salaire va être amputée (la fiche de paie ne lui est pas encore parvenu et nous attendons le virement de son salaire).
REGLEMENTAIREMENT aucun recours n'est possible contre cette sanction, car c'est bien d'une sanction qu'il s'agit et nous pouvons dire que la mobilisa tion a évité une sanction plus importante. Mais il est important d'exiger que Melle Kheddar recouvre toutes les conditions antérieures de ses fonctions.

Ce-joint une lettre de protestation du "Mouvement de la Paix"

Mouvement de la Paix
Association nationale de jeunesse et d’éducation populaire

Monsieur, Madame

Nous avons appris que Madame Cherifa Kheddar responsable de l'association Djazairouna faisait l'objet de mesures d'intimidation susceptibles de porter gravement atteinte à sa dignité, à son intégrité physique et morale en mettant en cause les conditions d'exercice de son travail à la préfecture de Blida et les droits qui en découlent. Nous connaissons son travail difficile, sérieux, persévérant et marqué des empreintes de la générosité et de la solidarité humaine (des valeurs fondamentales de la culture algérienne) pour la défense des victimes du terrorisme islamiste.

Nous connaissons son engagement pour la promotion du droit des femmes en Algérie et partout dans le monde. Nous connaissons son engagement pour une Algérie laïque qui inscrirait dans sa constitution le principe du respect de la pratique par chacun et chacune de la religion de son choix.

Nous connaissons son combat pour que la réconciliation nationale nécessaire soit précédée par une justice équitable qui reconnaisse les droits des victimes et condamne le terrorisme islamiste en général et les responsables de crimes et d'attentas terroristes.

Nous savons qu'elle inscrit tous ces combats dans le cadre de la promotion d'une culture de la paix et de la non violence telle que définie par l'UNESCO et l'assemblée générale des Nations Unies.

Nous savons aussi que certaines de ses positions sont en opposition avec certaines politiques officielles en Algérie.

Nous savons aussi que Cherifa Kheddar n'a jamais caché quand elles existaient ses divergences avec certaines politiques officielles de l'Etat algérien et ce dans le respect du principe de la liberté d'expression. C'est à son honneur de participer ainsi à la vie citoyenne et démocratique de son pays.

Aussi nous souhaitons vivement que vous fassiez tout ce qui est en votre pouvoir pour que les menaces et intimidations dont elle fait l'objet cessent afin qu'elle retrouve les conditions antérieures d'exercice de ses responsabilités professionnelles à la préfecture de Blida et la plénitude des droits dont elle disposait antérieurement

Respectueusement,

Pour le comité Septémois pour la Paix
BONNET Edmond
Ville 13240 Septèmes les vallons ville de Paix

المصدر: 
WLUML networkers