Malaisie: La réunion ministérielle du MNA sur les femmes adopte la déclaration de Putrajaya

المصدر: 
Xinhuanet
La réunion ministérielle du Mouvement des non-alignés (MNA) sur les femmes a adopté, lors de sa session de fermeture mardi, une déclaration appelant à l'indépendance des femmes et à la réalisation de l'égalité des sexes et de la parité.
Ce document, baptisé Déclaration de Putrajaya, a été rendu public par le ministre malaisien des Femmes, de la Famille et du Développement des communautés, Shahrizat Abdul Jalili, à l'issue d'une réunion minstérielle de deux jours du MNA à laquelle assistaient des délégués de quelque 80 états membres.
Cette déclaration, longue de 50 articles, met en relief 9 domaines prioritaires spécifiques, pour lesquels le rôle et la situation des femmes doivent être examinés.

Figurent parmi ces domaines la pauvreté et le développement économique, les postes d'autorité et de responsabilité, l'éducation, la santé, les médias et technologies de l'information et de la communication, les conflits armés, la violence contre les femmes, les catastrophes.

Certains délégués ont déclaré que la Déclaration de Putrajaya n'était pas seulement un document historique mais aussi une lueur d'espoir pour l'amélioration de la condition des femmes, en particulier au sein des pays les moins développés.

Un document similaire, la Déclaration de Beijing, avait été publié il y a exactement 10 ans sous l'égide des Nations unies.

Le MNA, fondé en 1961, joue dans le monde de l'après-Guerre froide un rôle significatif de défense des intérêts du Sud. Fin

Réunion ministérielle du MNA sur la femme

La réunion ministérielle du Mouvement des non alignés (MNA) sur l'avancement de la femme a repris ses travaux mardi avec de grandes chances de parvenir à un consensus sur différentes questions.

Les ministres et représentants d'environ 80 pays membres du groupe qui en compte 114, sont réunis depuis lundi à Putrajaya dans le but d'adopter la Déclaration de Putrajaya qui met en relief l'émancipation de la femme dans le monde entier.

La déclaration mentionne plusieurs mesures et programmes concrets pour faire avancer la cause de la femme dans les pays membres du MNA. Pour assurer son application, la Malaisie a proposé la mise sur pied d'un Centre du MNA sur les sexes et le développement afin de renforcer le pouvoir de la femme.

La déclaration en neuf points mentionne également la pauvreté et le développement économique, le pouvoir et la prise de décisions, l'éducation, la santé, les technologies de la communication et de l'information, les conflits armés, la violence contre la femme et les désastres naturels.

Le MNA, fondé en 1961, joue actuellement un rôle considérable dans le monde de l'après guerre-froide comme gardien des intérêts des pays du Sud.

© Copyright Xinhuanet