Turquie: Le président turc Ahmet Necdet Sezer juge la laïcité menacée

المصدر: 
Reuters
Le président turc Ahmet Necdet Sezer a estimé vendredi que la laïcité de l'Etat turc était menacée comme jamais depuis l'établissement de la République turque en 1923.
Cette ferme mise en garde à l'approche de l'élection présidentielle du mois prochain, qui pourrait donner pour la première fois à la Turquie un chef d'Etat aux racines islamistes, vient en écho de propos similaires tenu la veille par le général Yasar Buyukanit, chef d'état-major de la très influente armée turque.
"Les activités visant la laïcité et les tentatives de faire entrer la religion en politique accroissent les tensions sociales", a déclaré Sezer dans un discours prononcé à l'Académie de la guerre à Istanbul.

Le ministre des Affaires étrangères, Abdullah Gül, s'est aussitôt élevé contre cette appréciation. "Je ne suis pas d'accord (...). Au contraire, non seulement les Turcs mais aussi les étrangers ont confiance en la Turquie", a dit Gül lors d'une conférence de presse à l'aéroport d'Ankara, en invoquant la forte croissance économique et les réformes politiques engagées.

L'élite laïque du pays, notamment les militaires et les magistrats, redoutent que le Premier ministre Tayyip Erdogan, un ancien islamiste, se fasse élire à la présidence et écorne la stricte séparation entre l'Etat et la religion mise en place par Mustafa Kemal Atatürk, père de la Turquie moderne.

Le parti AK d'Erdogan devrait le désigner mercredi prochain comme candidat à la présidence et comme ce parti dispose d'une forte majorité au parlement, son candidat est pratiquement certain de remplacer Sezer, ferme partisan de la laïcité, dont le mandat vient à expiration le 16 mai.

Erdogan, qui jouit d'une forte popularité en Turquie grâce notamment à une forte croissance économique et à l'ouverture de discussions sur l'adhésion à l'Union européenne, se défend de toute velléité de dérive islamiste. Il n'a pas dit s'il briguerait la présidence, mais face à la multiplication des appels de membres de l'AK en faveur de sa candidature, des tenants de la laïcité organiseront samedi une manifestation de protestation contre une telle éventualité.

Les marchés financiers se montrent de plus en plus nerveux à l'approche de l'élection bien qu'ils ne se soient guère émus des propos de Sezer. La Bourse d'Istanbul a brièvement chuté sur prises de bénéfices avant de rebondir. Jeudi, le général Buyukanit a formulé le voeu que le prochain président de la république soit un défenseur de la laïcité.

Les militaires se considèrent comme les garants de la laïcité, héritage d'Atatürk, et au cours des cinquante dernières années, ils ont contribué au renversement de quatre gouvernements. La police turque a perquisitionné vendredi dans les bureaux d'une revue qui avait publié des articles égratignant les forces armées. Le magazine Nokta a ainsi évoqué récemment une liste noire de médias considérés par les militaires comme leur étant hostiles et elle a publié un article concernant un complot présumé d'anciens chefs militaires qui auraient envisagé un coup d'Etat en 2004.

13 avril 2007