Moyen-Orient: "Les femmes réfugiés palestiniennes" par Stéphanie Latte Abdallah (livre)

المصدر: 
Collectif Bellaciao
"À partir d’enquêtes sur le terrain menées plus particulièrement dans deux camps palestiniens de Jordanie...S. L. Abdallah montre comment l’histoire de l’exil et la place des réfugiés dans la société jordanienne ont construit une 'idéologie familiale'..."
Confrontées au mythe de la protection masculine, à l’importance du réseau familial dans les difficiles conditions de la vie dans les camps, et à la fonction politique de la famille en Jordanie, les femmes se sont appuyées sur les valeurs familiales traditionnelles pour écrire leurs histoires individuelles, produisant à leur tour une réalité de substitution, une image, celle de la pérennité du pouvoir masculin, tout en le subvertissant.
À partir d’enquêtes sur le terrain menées plus particulièrement dans deux camps palestiniens de Jordanie - celui de Jabal Hussein à Amman et celui de Gaza à Jérash -, et de l’histoire d’une famille (les Suleiman), Stéphanie Latte Abdallah montre comment l’histoire de l’exil et la place des réfugiés dans la société jordanienne ont construit une "idéologie familiale", contestée par les femmes réfugiées, et comment les résistances, individuelles et collectives de ces femmes au pouvoir familial sont à certains égards avant-gardistes.

Autour de la notion de féminisme populaire, c’est une histoire politique et sociale de la famille dans les camps palestiniens de Jordanie depuis 1948 qui fait l’objet de ce livre.

Historienne et anthropologue, docteure de l’EHESS en Histoire contemporaine, chercheure à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (Aix-en-Provence), Stéphanie LATTE ABDALLAH a dirigé l’ouvrage collectif:

Images aux frontières. Représentations et constructions sociales et politiques. Palestine, Jordanie, 1948-2000.
Auteurs: Stéphanie Latte Abdallah
Appartenance: CNRS / IREMAM (Institut de Recherches et d’Etudes sur le Monde Arabe et Musulman)
Editeur: PUF

(1er mai 2007)