Algérie: 3000 naissances hors mariage chaque an en Algérie

المصدر: 
Le Quotidien d'Oran
"A cet effet, un projet de loi sur la reconnaissance de la paternité, a été élaboré par le ministère de la Solidarité nationale, afin d'obliger le père génétique, après analyse de l'ADN, à reconnaître l'enfant."
Plus de 9.000 enfants sur près de 15.000 nés hors mariage en Algérie durant les cinq dernières années, ont été pris en charge dans le cadre de la kafala, a-t-on appris hier auprès du ministère de la Solidarité nationale.
«Au total, 14.514 naissances hors mariage, ont été enregistrées durant les cinq dernières années, dont 8.098 enfants ont été pris en charge dans le cadre de la kafala par des familles en Algérie, et 1.056 enfants par la communauté nationale à l'étranger», a précisé à l'APS, la même source. Selon le bilan évolutif (2003-2007) de la situation, révélé par le ministère, sur les 14.514 enfants nés hors mariage, «1.977 enfants ont été repris par leurs mères biologiques», a-t-on ajouté. Ces résultats, a-t-on souligné, «sont le fruit de campagnes de sensibilisation organisées, et de la politique tracée par l'Etat, dans le cadre des mécanismes d'aide en direction de cette catégorie de la société, afin d'encourager la mère célibataire à garder son enfant». Ces mécanismes s'articulent autour des moyens de prise en charge matérielle, sociale, psychologique et de protection, ainsi que d'autres mesures permettant à ces mères de bénéficier de sessions de formation favorisant leur intégration dans la vie sociale et professionnelle. Quelque 3.000 naissances hors mariage sont enregistrées chaque année en Algérie, rappelle-t-on. A cet effet, un projet de loi sur la reconnaissance de la paternité, a été élaboré par le ministère de la Solidarité nationale, afin d'obliger le père génétique, après analyse de l'ADN, à reconnaître l'enfant. Cette procédure garantira à l'enfant né hors mariage, une identité «et lui facilitera également son intégration sociale».

28 Juillet 2007