Maroc: Un rapport d'ADFM sur la journée nationale de la femme marocaine

المصدر: 
ADFM
Un message de de l'Association Démocratique des Femmes du Maroc (ADFM).
La commémoration du 10 Octobre en tant que journée nationale de la femme marocaine est liée à la réforme du code de la famille, qui a été un événement politique et juridique d’importance capitale dans la vie des femmes en particulier et la société marocaine en général.
Cet événement a donné lieu à de nombreuses lectures, mais la plus importante, du point de vue de l'Association Démocratique des Femmes du Maroc, se manifeste dans l’avancée qui a été faite vers l'égalité, selon le référentiel universel tel que indiqué dans la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDEF).

Il ne fait aucun doute que les progrès qui ont été réalisés depuis quatre ans sont indéniables, cependant, les conditions pour une pleine citoyenneté des femmes et pour l’accélération de la transition démocratique suppose une évaluation des acquis fondée sur un rapprochement vers l’égalité en tant que réalité quotidienne palpable. Or, de ce point de vue :

- Nous sommes encore loin de l'égalité tant que les articles les plus importants et structurants de la convention CEDEF continuent de faire l’objet de réserves, tels que les articles 2 et 16. Et aussi longtemps que la déclaration d’intention de procéder à une levée partielle des réserves et à la ratification du Protocole optionnel de la Convention, n’a pas dépassé le stade d’un effet d’annonce qui dure depuis plus de deux ans. En effet, les outils pour la levée des réserves n'ont toujours pas été déposés auprès du Secrétaire général des Nations Unies.

- Nous sommes encore loin de l'égalité tant que la mise en œuvre du Code de la famille reste dominée par les pratiques du passé et l’esprit de l’ancienne législation du statut personnel comme en témoignent de nombreux rapports d’évaluation qui s'appuient sur des données officielles (statistiques du Ministère de la Justice) et sur les plaintes auprès des tribunaux et des centres d’écoute et d’assistance juridique relevant des associations féminines.

- Nous sommes loin de l'égalité tant que le Code de la famille, malgré les réformes engagées, dispose encore de nombreuses injustices et discriminations telles que le maintien de la polygamie, de la répudiation, de la tutelle légale exclusive des pères sur les enfants, de l’inégalité successorale, etc.…

- Nous serons toujours aussi loin de l'égalité tant qu’il y’aura des résistances politiques à une participation effectivement significative des femmes dans les instances élues et exécutives.

A travers le processus ayant conduit à la promulgation du Code de la famille, le Maroc a démontré au reste du monde qu’un changement basé sur les valeurs de la modernité est autant possible que nécessaire. Par conséquent, l'Association Démocratique des Femmes du Maroc, considère que le meilleur moyen de célébrer la journée nationale de la femme marocaine est de mettre la question de l'égalité, de nouveau, à l'ordre du jour de l’agenda politique selon l’approche des droits humains des femmes et les critères de la construction démocratique, ce qui nécessite:

-d'assurer la représentativité des femmes selon un quota du tiers des sièges dans les conseils communaux, comme un prélude à l'égalité et de mettre en œuvre les mesures nécessaires à cet effet, - de répondre d'urgence aux revendications de la campagne nationale et régionale pour la levée des réserves sur la Convention CEDAW et l’adhésion à son Protocole facultatif, - de réformer la législation sur la base du principe de l'égalité et de protéger les femmes contre les violences, en particulier par le biais du code la famille et de la législation pénale ainsi que la mise en place de mécanismes efficaces pour leur application.

Ces exigences constituent les axes de mobilisation du mouvement des femmes et l’objet de son plaidoyer quotidien. En prendre compte d’une façon positive et urgente contribuera à conférer à la célébration de la Journée nationale de la femme marocaine...une valeur ajoutée.

Association Démocratique des Femmes du Maroc www.adfm.ma

10 Octobre 2008