Indonésie: Colère après une loi sur la lapidation des adultères à Aceh

المصدر: 
RTBF
En dépit de vives protestations des défenseurs des droits de l'homme et des organisations féminines, la province d'Aceh, région semi-autonome d'Indonésie, va durcir ses lois déjà très strictes en instituant la lapidation à mort en cas d'adultère.
Lorsque cette nouvelle loi entrera en vigueur, l'adultère commis par une personne non-mariée sera passible de 100 coups de bâton, tandis que l'adultère commis par une personne mariée sera puni de lapidation jusqu'à la mort, une pratique barbare dont de nombreuses femmes à travers le monde sont les victimes chaque année, parfois sans avoir pu se défendre des accusations portées contre elles.
Bastonnades en public

Egalement sanctionnée, l'homosexualité masculine et féminine sera passible de 100 coups de bâton et d'une amende "de 100 grammes d'or fin" ou d'une peine de 100 mois d'emprisonnement.

La loi islamique de cette province prévoyait déjà des sanctions très sévères pour les jeux d'argent et la consommation d'alcool. Des séances publique de bastonnade sont régulièrement organisées par la police spéciale de la charia. La nouvelle loi vise à renforcer ces sanctions et élargit le spectre des infractions punissables.

Porte d'entrée de l'Islam

Aceh est située au nord de l'île de Sumatra, l'une des plus grandes îles de l'archipel indonésien. C'est par cette province que l'Islam pénétra en Indonésie au 15ème siècle, et sa population demeure attachée à son identité islamique très forte.

En 2001, les autorités locales ont été autorisées par le pouvoir central à établir la loi islamique. Celle-ci était d'ailleurs revendiquée par la population, alors en lutte contre le pouvoir central et ses méthodes répressives. L'octroi de la charia fut considéré comme un geste d'ouverture de Djakarta à l'égard de sa province rebelle.

Mais la charia est appliquée avec une extrême vigueur par la police spéciale créée à cette fin. Dans le reste de l'Indonésie par contre, le plus grand pays musulman du monde, l'Islam est pratiqué avec modération.

Conséquence du tsunami

Il semble que le durcissement en cours soit la conséquence d'un relâchement observé suite au tsunami, qui avait fait des centaines de milliers de morts dans la province.

Nombre de jeunes filles avaient abandonné leur voile, faute de vêtements traditionnels, ou influencées par le personnel humanitaire venu en nombre pour la reconstruction de la province.

15 Sep 2009

Par T. Nagant

Source : RTBF