Qatar: démission collective de cinq présentatrices de la chaîne Al-Jazira

المصدر: 
AFP

Cinq présentatrices de la chaîne satellitaire Al-Jazira, qui a révolutionné l'audiovisuel dans le monde arabe, ont présenté leur démission en raison d'un conflit avec la direction portant entre autres sur leur tenue vestimentaire. "Notre décision de démissionner est définitive et irréversible", a déclaré à l'AFP l'une des cinq présentatrices démissionnaires, justifiant cette initiative par une ambiance devenue "insupportable" au sein de la chaîne basée au Qatar.

Selon le quotidien panarabe Al-Hayat, les cinq présentatrices ont démissionné la semaine dernière après s'être plaintes, dans une pétition en janvier, de remarques et critiques répétées d'un responsable concernant leur "tenue", jugée pas assez conservatrice.

Mais selon un membre de la rédaction ayant requis l'anonymat, "cette démission collective n'est pas motivée uniquement par les pressions croissantes exercées sur les présentatrices au sujet de leur tenue" et "le conflit est bien plus profond".

"C'est le résultat d'une accumulation de griefs pendant cinq ou six ans en en raison d'une politique qui ne respecte pas les normes professionnelles, l'employé n'étant pas traité selon ses compétences et son expérience mais selon les humeurs de certains responsables", a expliqué l'une des démissionnaires, qui a requis l'anonymat.

"Certains responsables nous font des remarques qui frôlent l'impolitesse et qui dépassent le cadre professionnel et moral de notre travail", a-t-elle encore dit.

Elle a assuré que les présentatrices d'Al-Jazira "sont habillées très décemment. On nous demande d'être plus décentes et cela blesse notre dignité".

Cette démission collective intervient alors que la chaîne largement suivie dans le monde arabe donne à sa ligne rédactionnelle une orientation de plus en plus islamiste dans la couverture de l'actualité au Moyen-Orient, et notamment des groupes islamistes.

La direction de la chaîne a refusé de commenter mais une source proche de la direction a déclaré à l'AFP que les responsables ont voulu imposer il y a plusieurs mois "un code vestimentaire" et signifié aux présentatrices qu'elles ne devaient pas être trop maquillées.

"Nous n'avons pas demandé aux présentatrices de se voiler", a toutefois assuré cette source.

Elle a affirmé que la chaîne n'était pas proche des islamistes et qu'al-Jazira "couvre l'information d'une façon équilibrée".

Al-Jazira, lancée en 1996, a révolutionné le paysage médiatique dans le monde arabe par son franc-parler et établi sa réputation par une couverture presque exclusive des premiers jours de la guerre en Afghanistan, à l'automne 2001, et la diffusion de messages audio et vidéo du chef d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden.

Mais sa ligne éditoriale a été vivement critiquée à Washington qui l'accuse d'être un porte-voix des groupes extrémistes. Son bureau à Bagdad a été fermé en 2004 par le gouvernement irakien.

Elle appartient au groupe Al-Jazeera Satellite Network, largement financé par l'Etat du Qatar, un petit pays du Golfe riche en pétrole et en gaz naturel.

Elle a lancé en 2006 une chaîne d'information en continu en anglais, "Al Jazeera English".

Sa principale concurrente dans le monde arabe est Al-Arabiya, à capitaux saoudiens, basée à Dubaï et dont le ton est beaucoup moins militant.

30 mai 2010