États-Unis: La Cour suprême de l'Utah ordonne un nouveau procès pour un polygame

المصدر: 
La Croix

La Cour suprême de l'Utah (ouest des Etats-Unis) a cassé mardi la condamnation d'un gourou polygame d'une secte mormone américaine, Warren Jeffs, qui avait obligé une adolescente de 14 ans à épouser son cousin, et demandé la tenue d'un nouveau procès. M. Jeffs, 51 ans, est le chef de file et "prophète" autoproclamé de l'Eglise fondamentaliste de Jésus-Christ des saints du dernier jour (FLDS), une branche dissidente de l'église mormone. Il avait fait appel de sa condamnation, en 2007, pour complicité de viol, arguant de multiples fautes de procédure avant le procès.

 

"Bien que nous ne soyons pas convaincus par la majeure partie des arguments de Warren Jeffs, nous sommes arrivés à la conclusion qu'il existait de sérieuses failles" dans la procédure, "qui ont privé (l'accusé) du procès juste auquel il avait droit", explique la cour dans sa décision, dont l'AFP a eu copie.

"Nous cassons donc les condamnations et ordonnons la tenue d'un nouveau procès", ajoute-t-elle.

"Nous regrettons les conséquences que notre décision pourrait avoir sur les victimes (...) à qui nous ne voulons pas causer de souffrance supplémentaire. Cependant, nous devons nous assurer que les lois sont appliquées de façon équitable et appropriée", expliquent les juges de la Cour suprême.

Warren Jeffs avait été arrêté en août 2006 à Las Vegas (Nevada, ouest), après avoir été inscrit sur la liste des dix personnes les plus recherchées par le FBI, la police fédérale américaine.

Son accusatrice, dont la justice a préservé l'anonymat, avait affirmé lors du procès avoir été forcée d'épouser son cousin, âgé de 19 ans.

La polygamie est illégale depuis 1862 aux Etats-Unis et a été abandonnée dans l'Utah par les mormons en 1890, alors que cet Etat n'était pas encore incorporé à la fédération. La FLDS a fait sécession avec le mouvement mormon, majoritaire dans l'Utah, à la suite de divergences sur ce sujet notamment.

L'Utah a renoncé, par manque de moyens et crainte d'une catastrophe sociale, à poursuivre cette pratique lorsqu'elle se produit entre adultes consentants.

 

27 juil 2010