Mondiale: Création historique d’un nouveau mécanisme des nations unies sur l'élimination de la discrimination a l’égard des femmes

المصدر: 
EGALITE MAINTENANT

Le 1er octobre 2010, lors de la 15ème session du Conseil des droits de l’Homme (CDH), les États membres ont adopté par consensus une résolution pour la création d’un nouveau mécanisme destiné à accélérer l'élimination des discriminations à l’égard des femmes, en droit et en pratique. « Cette résolution marque l’apogée de l’effort intensif et de longue durée accompli par tant de personnes, aussi bien au niveau des États et des organisations internationales que de la société civile », a expliqué Faiza Jama Mohamed, Directrice du Bureau d’Egalité Maintenant à Nairobi.

L’organisation de défense et de promotion des droits humains Egalité Maintenant a joué un rôle de premier plan, en s’attachant à étudier systématiquement la prégnance des lois à caractère discriminatoire à l'égard des femmes dans le monde, et en affirmant, dès 2005, le besoin, dans le cadre des Nations Unies, d'une nouvelle procédure spéciale destiné à lutter contre les discriminations légales à l’égard des femmes.

« Il n’a pas été facile de parvenir à ce nouveau mécanisme, mais l’adoption consensuelle de la résolution par le Conseil des droits de l’Homme nous donne confiance en la volonté d’Etats, partout dans le monde, de prendre au sérieux la question de l'égalité des femmes. Le soutien d’autant de nations, de toutes les régions de la planète, et l’appui sans faille d'une large coalition d’ONG nous ont, tout au long de ce processus, réchauffé le cœur. Cet élan puissant souligne à la fois l’universalité du problème des discriminations à l’égard des femmes et la résolution ferme de nombre d’acteurs de faire de leur éradication une priorité », a déclaré Mme Mohamed.

Le Mexique et la Colombie ont collaboré et joué un rôle leader, en faisant avancer cette question et en la soumettant au CDH. Ils ont été secondés dans leurs efforts par plusieurs autres pays. Le Rwanda et la Slovénie se sont également prononcés très tôt en faveur de la création d’un dispositif, aux côtés d’autres nations qui, comme la Norvège et la France, se sont également faites les championnes de cette cause. « Nous sommes reconnaissants à toutes les bonnes fées qui se sont pressées autour du berceau de cette proposition, qui ont apporté leur pierre à l’élaboration d’un mandat qui va considérablement renforcer l'arsenal destiné à promouvoir l’égalité des femmes », a déclaré Mme Mohamed. Le soutien de nombre de nations africaines qui, très tôt, ont coparrainé cette initiative, mérite également une mention particulière. Cette action s’inscrit dans la droite ligne du prochain lancement de la Décennie de la femme africaine, qui a notamment vocation à lutter contre la discrimination légale. Nombre d’organisations nationales de femmes africaines ont milité, dans leurs pays, pour l’adoption de ce mandat, et Femmes Afrique Solidarité a apporté un soutien très apprécié au Conseil lui-même.

2010 marque le quinzième anniversaire de la Plateforme d’action, adoptée en 1995, à Pékin, lors de la Quatrième Conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes, lors de laquelle nombre de pays se sont engagés à abroger les lois à caractère discriminatoire. En 2000, à l’occasion du point d’actualité quinquennal sur les progrès réalisés dans la concrétisation de la Conférence, les États ont fixé à 2005 la date limite d'abrogation de toutes les lois discriminatoires à l’encontre des femmes. Néanmoins, cinq ans après l’expiration de ce délai, de nombreuses lois prévoient expressément des discriminations à l'encontre des femmes, ou un effet discriminatoire à l'égard de celles-ci, dans tous les domaines. C’est la raison pour laquelle Egalité Maintenant a proposé la mise en place, dans le cadre de l'ONU, de mesures supplémentaires fortes dont la vocation serait de contribuer à l'élimination des discriminations à l'égard des femmes, en particulier dans la législation.

Le mandat du groupe de travail inclura des manières d'aider les États à se conformer à leur engagement d’éliminer les discriminations à l'égard des femmes. Les experts seront nommés lors de la prochaine session du CDH, en mars 2011, et le premier rapport du groupe devrait être soumis au Conseil à l'occasion de sa 20ème session, en juin 2012. « La non-discrimination, en droit et dans la pratique, étant primordiale pour garantir aux femmes l’accès à la justice et à l'égalité, il est absolument essentiel que le Conseil des droits de l’Homme nomme des personnalités fortes, qui s’impliqueront auprès des gouvernements pour accélérer l’avènement de l’égalité pour les femmes », a déclaré Jacqui Hunt, Directrice du Bureau londonien d’Egalité Maintenant.

Pour plus informations, consultez notre campagne Pékin +15.

Egalité Maintenant/Equality Now P.O. Box 20646, Columbus Circle Station, New York NY 10023, USA
Egalité Maintenant/Equality Now Africa Regional Office, P.O. Box 2018, 00202, Nairobi, KENYA
Egalité Maintenant/Equality Now 6 Buckingham Street, London WC2N 6BU, UNITED KINGDOM
info@equalitynow.org