Afghanistan: Les femmes Afghanes esclaves sexuelles des Talibans et d’Al-Qaeda

المصدر: 
Feminist Daily News Wire
L'article original de Feminist Majority a été traduit pour ProChoix - Paris.
L'implication des Taliban dans le trafic des femmes afghanes est depuis longtemps rapportée par des réfugiés afghans ayant fui le pays pendant le règne des Taliban. D'autres récits, plus détaillés et plus nombreux continuent à faire surface depuis la chute du régime brutal.
Selon un rapport dans la revue Time, des officiels du gouvernement et des témoins ont révélé que les Talibans ont régulièrement enlevé des femmes Tajiks, Uzbeks, Hazaras et autres minorités ethniques pour être trafiquées et utilisées comme esclaves sexuelles. D'autres femmes ont également été forcées d’"épouser" des soldats talibans et al Qaeda, qui les ont souvent violées, puis abandonnées. Selon le Chef de police de Kaboul, Ahmad Jan, les filles étaient déshonorées, puis abandonnées. D'autres femmes étaient envoyé au Pakistan pour être vendues dans des bordels, trafiquées aux Camps d'entraînement d'al Qaeda ou vendues à de riches clients à l'intérieur et à l'extérieur de l'Afghanistan. Jusqu'à 600 femmes sont déclarées disparues dans une seule région de l'Afghanistan.

Après un voyage de recherche en 1999 au Pakistan, la Feminist Majority a rendu compte au Département d'État des États Unis que de nombreux réfugiés ont décrit la manière dont les Talibans ont rassemblé des femmes sur des camions et les ont enlevées au fur et à mesure que le régime avançait dans différentes régions du pays. Les réfugiés craignaient que les Talibans emmenaient ces femmes pour le trafic de sexe.

Le Général Mohammed Qasim, un officiel du Ministère de la Justice afghane par intérim a promis d'examiner les milliers d'enlèvements de femmes commis par les Talibans. Cependant il a admis que beaucoup des femmes et des filles enlevées par les Talibans seraient difficiles à trouver, car beaucoup ont été tuées ou ne sont plus dans le pays. Même avec la fin des Talibans, les femmes demeurent vulnérables à la traite, surtout des orphelines. Au cours d'une rencontre avec le Département d'État des États Unis en décembre 2001, la Dr. Sima Samar, Première Ministre adjointe pour le gouvernement afghan par intérim et Ministre des Affaires des Femmes, a annoncé que l'un de ses objectifs dans son nouveau poste serait la création d'orphelinats pour protéger des jeunes filles de la traite.

Feminist Daily News Wire
13 Février 2002

Traduit par Bernice Dubois pour Prochoix, Paris, France Email: prochoix@prochoix.org - 23 Février 2002