Arabie Saoudite: Une Saoudienne poursuit le gouvernement

المصدر: 
L'essentiel Online/afp

Samar Badawi a déclaré à l'AFP qu'elle avait déposé une plainte auprès du tribunal administratif de La Mecque (ouest) contre le ministère pour avoir dénié aux femmes le droit de se faire enregistrer sur la liste des électeurs en prévision du scrutin municipal, prévu le 22 septembre. Les Saoudiennes n'ont pas non plus le droit de conduire dans le royaume dont les lois s'inspirent d'une version rigoriste de l'islam. Celles-ci interdisent aussi aux femmes de voyager sans l'autorisation d'un tuteur, et les placent en position d'infériorité en cas de divorce ou d'héritage.

Les femmes exigent «l'arrêt immédiat de toutes les mesures préparatoires au scrutin jusqu'à ce qu'un jugement soit rendu», a-t-elle ajouté. «Notre principale revendication, c'est d'annuler le décret administratif qui nous interdit de voter et d'être élues dans les conseils municipaux», a-t-elle précisé, indiquant que le tribunal lui avait demandé de revenir dans 10 jours. 
«Nous serons (alors) un important groupe de femmes» à nous présenter au tribunal, a-t-elle dit.

Les autorités ne sont pas "encore prêtes"

La semaine dernière, un groupe de Saoudiennes s'étaient symboliquement rendues dans un centre d'enregistrement des électeurs aux municipales à Jeddah pour revendiquer le droit de participer au scrutin. Mais le chef du centre leur avait signifiées qu'elles étaient interdites d'enregistrement.

Les autorités saoudiennes ont confirmé le 28 mars leur refus d'autoriser le vote des femmes aux prochaines élections. «Nous ne sommes pas encore prêts pour une participation de la femme aux élections municipales», avait alors déclaré le chef de la commission électorale.

28 avril 2011