Irak: Marche Mondiale des Femmes Condamnent La Répression

المصدر: 
AWID

Nous avons reçu des informations de nos amies de Maroc par rapport à la répression spécifiques qui les femmes, et en particulier les jeunes filles, ont subi lors de manifestations qui ont eu lieu à partir du 20 février 2011. Les policiers ont utilisé des insultes de caractère sexuel, menaces de viols, agrippement des cheveux pour générer la peur et la honte et nier aux femmes la possibilité de s´exprimer. Maintenant ce sont nos amies de Irak qui raconte des situations pareil.

Les femmes sont partie active des mobilisations au monde arabe et compte avec la solidarité et l´appui des femmes du monde. Nous vous envoyons en bas une déclaration sortie d´un atelier sur la militarisation et la violence envers les femmes que a eu lieu aux États Unis entre 9 et 11 Juin 2011 auquel la Marche Mondiale des Femmes a participé.
Pour connaître les autres signataires de cette déclaration et se joindre, cliquez ici

Les Femmes Du Monde Entier Condamnent L’attaque Contre Les Protestataires Pacifiques en Irak et Demandent Que L’on Mette Fin Aux Agressions Sexuelles Perpétrées Contre Les Manifestantes
Nous, féministes activistes provenant de 12 pays, défendons nos sœurs et nos frères qui manifestaient pacifiquement en faveur des droits fondamentaux sur la Place Tahrir de Bagdad.
Nous, féministes activistes provenant de 12 pays, défendons nos sœurs et nos frères qui manifestaient pacifiquement en faveur des droits fondamentaux sur la Place Tahrir de Bagdad.
Ce 10 juin au matin, les manifestantes ont été brutalement tabassées et sexuellement agressées par des hommes qui auraient été convoyés en bus par milliers pour perturber la manifestation hebdomadaire. Les manifestants ont subi des fractures, des blessures au couteau et ont été battus. Plusieurs femmes ont été rouées de coups et soumises à des attouchements violents ; des attaquants armés ont tenté de leur arracher de force leurs vêtements. Les activistes qui travaillent avec l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak rapportent que leurs attaquants étaient recrutés et payés par les forces de sécurité du gouvernement qui ont utilisé des hommes en civil pour éviter d’être accusées de ces violences.
En tant que féministes, nous condamnons énergiquement les agressions contre des manifestants pacifiques et les violences spécifiquement sexistes perpétrées contre les femmes. Comme dans nombre de nos pays, l’utilisation de la violence sexuelle contre les femmes irakiennes est destinée à terroriser, humilier et réduire au silence les femmes qui osent exercer leurs droits fondamentaux de citoyennes et présenter des revendications politiques dans l’espace public. Nous nous tenons aux cotés de nos sœurs qui exercent leurs droits à la participation politique et à la contestation.
L’attaque d’aujourd’hui, constitue une escalade notoire de la violence contre les manifestants en Iraq, mais c’est également un crime et une violation fondamentale des droits humains. Nous appelons le gouvernement à respecter ses obligations de garantir la liberté de réunion pacifique et de répondre aux demandes des manifestants.

Sécretariat International de la Marche Mondiale des Femmes