Iran : Action Urgente : Une Militante Détenue Alors Que Sa Libération A Été Ordonnée

المصدر: 
Amnesty International via AWID

Maryam Bahreman, militante des droits des femmes, est toujours en détention alors que le parquet de Chiraz a ordonné sa libération sous caution au début du mois de juillet. Amnesty International la considère comme une prisonnière d'opinion, détenue uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d'expression et d'association.

Entre le 11 mai, jour de son arrestation, et le 5 juillet 2011, Maryam Bahreman a été placée à l'isolement au centre de détention n° 100 de Chiraz, contrôlé par le ministère du Renseignement. Néanmoins, sa famille a pu lui rendre visite à plusieurs reprises. Le 5 juillet, tard dans la soirée, elle a été transférée à la section des femmes d'une prison de Chiraz. Depuis lors, elle peut téléphoner à ses proches.

Les 4 et 5 juillet 2011, Maryam Bahreman a été interrogée par des représentants du parquet en présence de ses avocats. Son interrogatoire a porté sur des « agissements contre la sûreté de l'État » ainsi que sur de nouvelles « infractions » – « propagande contre le régime », « diffusion de fausses informations », « participation à des manifestations » et « insulte au guide suprême », notamment. À la suite de cela, sa libération sous caution a été ordonnée mais, pour des raisons inconnues, cette décision n'a pas encore été appliquée. Amnesty International craint que les autorités iraniennes n'envisagent de retenir de nouvelles charges contre Maryam Bahreman afin de contrecarrer les critiques internationales suscitées par son arrestation. Cette femme a été arrêtée après avoir parlé des technologies de l'information et de la communication en Iran dans une perspective liée au genre lors de la 55e session de la Commission de la condition de la femme (ONU), qui s'est déroulée à New York entre le 22 février et le 4 mars 2011.

Maryam Bahreman est membre de la campagne Un million de signatures, également appelée Campagne pour l'égalité, dans la ville de Chiraz et secrétaire générale de l'Organisation des femmes du Fars, fermée en 2007. Peu bavant son arrestation, elle avait condamné sur un blog l'assignation à résidence prolongée du chef de file de l'opposition Mir Hossein Moussavi et de sa femme, la militante politique Zahra Rahnevard.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en persan, en arabe, en anglais ou dans votre propre langue :

  • exhortez les autorités iraniennes à libérer immédiatement et sans condition Maryam Bahreman et tous les autres membres de la campagne Un million de signature qui sont détenus uniquement pour avoir exercé pacifiquement leurs droits à la liberté d'expression, de réunion et d'association ;
  • rappelez aux autorités qu'en tant qu'État partie au Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) l'Iran est tenu de respecter le droit à la liberté d'expression et d'association.

VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 24 AOÛT 2011 À :

Guide suprême de la République islamique d 'Iran
Ayatollah Sayed ‘Ali Khamenei
The Office of the Supreme Leader
Islamic Republic Street – End of Shahid
Keshvar Doust Street, Tehran, République
islamique d'Iran
Courriel : info_leader@leader.ir
Twitter : Écrivez à #Iran leader
@khamenei_ir pour demander la libération
immédiate et inconditionnelle de Maryam
Bahreman
Formule d'appel : Your Excellency, / Excellence,

Responsable du pouvoir judiciaire de la province du Fars
Mr Zabihollah Khodaiyan
Piroozi Street
Shiraz, Fars Province
République islamique d'Iran
Courriel : khodaiyan@dadfars.ir
Formule d'appel : Dear Sir, / Monsieur,

Copies à :
Secrétaire général du Haut conseil des droits humains
Mohammad Javad Larijani
High Council for Human Rights
[Care of] Office of the Head of the Judiciary,
Pasteur St., Vali Asr Ave. south of Serah-e
Jomhouri, Tehran 1316814737, République
islamique d'Iran
Courriel : info@humanrights-iran.ir (objet :
« FAO Mohammad Javad Larijani »)
Formule d'appel : Dear Sir, / Monsieur,

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de l'Iran dans votre pays (adresse(s) à compléter).
Nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule d'appel

Pour plus d'informations, svp allez ici