Iran: Le héjab sur les terrains de foot : l’aboutissement d’un scandale annoncé

المصدر: 
Collectif Lesbiennes Féministes

-Pourquoi cette approbation ? Pourquoi ce silence?

Lorsqu’en 1979 Khomeiny obligea les iraniennes à se voiler, elles sont descendues dans la rue pour manifester leur opposition à cette mesure discriminatoire et profondément misogyne.Dès cette époque Khomeiny proclama sa volonté d’exporter dans le monde entier ce modèle islamiste de stigmatisation du corps des femmes.

Plusieurs décennies plus tard, nous sommes les témoins muets (te)s de la victoire incontestable de la stratégie du régime islamiste d'iran. Dans tous les pays sous loi musulmanes, même ceux qui ont vu naitre les pionnières du sport féminin qui concouraient non voilées (Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte,…), le voile islamiste fait son entrée dans les stades avec l'approbation du Mouvement sportif International et national qui bafoue ainsi sa propre règle de neutralité du sport (interdiction de toute expression politique ou religieuse dans le stade). L ’Afrique est également contaminée alors que des femmes résistent avec courage, à l’image des Maliennes.

La FIFA, en acceptant la levée de l’interdiction du port du héjab islamiste, ne fait que sceller internationalement la victoire d'une idéologie misogyne.

- La compassion n’est pas le respect !

La ministre française du sport, Valérie Fourneyron, au lieu de réaffirmer les valeurs universelles du sport a préféré verser dans le compassionnel, déclarant qu' «Il s'agit de permettre à certaines femmes et équipes féminines qui étaient exclues de la pratique sportive de participer à la compétition». Les femmes qui se battent au péril de leur vie contre l’une des pires dictatures au monde n’ont pas besoin de pitié mais de respect.

L'un et l'autre auraient intérêt, pour comprendre ce que ressent concrètement à chacune de ses mouvements, une joueuse portant le héjab lorsqu’elle court et joue au football, d’en enfiler un sous le soleil de plomb de Téhéran ou de quelque pays du Golfe persique.

En Iran avant l'instauration de l'islam d'état les femmes pratiquaient le sport en respectant les règles vestimentaires.

Pendant longtemps le régime islamiste s'est tout simplement opposé à la pratique du sport féminin l'accusant d’être porteur de valeurs occidentales. Mais dès 1991, il a su se saisir de ce moyen pour véhiculer son idéologie. Le bien-être le sport des femmes ne l'intéresse absolument pas.

La FIFA a trahi sa mission qui est de développer la pratique du football dans le respect des règles qu’elle a elle-même établies.

Le CIO l’avait précédé en acceptant dès 1996 aux JO d’Atlanta, une première femmes voilée de la tête aux pieds, la porte drapeau de la délégation … d’Iran !

- Réveillez-vous !

En Iran, au quotidienne les iraniennes au prix de leur vie, luttent contre le voile. Depuis trois décennies, en exil nous luttons contre la misogynie d'un islam d'état, pourquoi aujourd'hui nous des exilées ne saisissons-nous  pas ce moment, où le régime universalise son idéologie au mépris de l’universalisme des droits des femmes ?Aurions-nous, sans nous en rendre compte, intégré le caractère inéluctable de la victoire de cette misogynie ?

Nous avons une occasion unique de relayer à travers ce combat la lutte des femmes sous loi musulmane qui résistent et revendiquent les droits universels.