La situation de l’éducation varie d’une société à l’autre selon les systèmes politiques, économiques, sociaux et culturels et les relations qui existent dans cette société. Le présent article donne un aperçu de la situation de l’éducation au Soudan. Le Soudan est un des pays sous-développés influencés par la culture arabo-islamique, spécialement dans les régions du Nord.
Aucun de ces points de vue n’est historiquement correct. Les femmes mènent des campagnes très enthousiastes pour défendre leurs droits et leur liberté. En outre, les luttes des femmes dans le Tiers-Monde, y compris celles du mouvement des femmes au Soudan, ont débuté avec le mouvement national et la lutte pour l’indépendance, phénomène commun à toutes les anciennes colonies. A travers l’histoire, les femmes soudanaises ont résisté à l’oppression.
En effet, dans son journal “News From Within” (Vol. VIII 10/11 Novembre 1992), le Centre a publié un article rédigé par notre consoeur Manar Hasan, article intitulé “Fundamentalism in Our land” (Le fondamentalisme dans notre pays). Cet article a non seulement été publié sans l’accord de l’auteur, mais encore, certaines parties en ont été censurées.

Historique
Notre Bulletin de Liaison s’est entretenu de cette évolution avec un certain nombre de femmes.

Ecolières
1) Présentation
2) Flash-Activités
3) Déclarations et appels
4) Intervention de l'AITDF à la CND
5) Femmes et lois électorales
6) Témoignages de femmes algériennes en lutte
7) Témoignages de femmes iraniennes et irakiennes
8) Initiative : un comité national pour l'emploi des femmes
9) Revue de presse
Cependant, il faudrait bien préciser dès le départ que le fondamentalisme, tel que j'utilise ce terme ici, n'est pas propre à l'Islam. Le Gush Eminim en Israël, le Baharariya Janata Party (Hindous radicaux) et les Sikh militants en Inde,tout comme la Droite Chrétienne aux USA (comme l'Oregon Citizen's Alliance) sont tous fondamentalistes. Les fondamentalismes prennent donc des formes très différentes et apparaissent dans beaucoup d'endroits.

Alors, qu'est-ce-que le fondamentalisme?
Où que j’aille, en quelque endroit au monde, on me dira
“Retourne d’où tu viens, dégage, va t’en”
Dites-moi... Pour quelle raison n’acceptez vous pas que je reste là?
Chacun de nous, obligatoirement est catalogué...
“Tu es musulman, nous sommes chrétiens,
Ta peau est brune... en fait presque blanche...
Alors que la nôtre, noire comme jais, accuse ta différence...
Nous sommes riches, vois, pauvre tu es
Ne restes pas plantée ainsi, prends la porte s’il te plaît
Nous les mariées, toi la divorcée
A cet égard, il est parfois utile de vivre sous une dictature militaire car l’exercice du pouvoir dénué d’autorité y est plus evidemment visible.

1) Tout d’abord, il est clair que ni les lois, ni les coutumes (ou la culture) ne sont des entités neutres. Les unes et les autres sont élaborées par ceux qui sont au pouvoir et tendent donc à préserver le statu quo.
“Les femmes perses avaient effectué un grand bond et étaient presque devenues, depuis 1907, les plus progressistes sinon les plus radicales au monde. Qu’une telle déclaration aille à l’encontre des idées du siècle n’y change rien. Tels sont les faits ...
Les hommes ont de l’autorité sur les femmes parce que Dieu les a créés supérieurs à celles-ci et parce qu’ils dépensent leur fortune pour subvenir à ses besoins. Les femmes de bien sont obéissantes ; elles gardent cachées leurs parties intimes car Dieu les a gardé cachées. Quant à celles qui se révoltent ou qui désobéissent, il faut les réprimander, les renvoyer seules à leur couche, et les BATTRE. Cependant, si elles obéissent, n’entreprenez plus d’action contre elles. Dieu est le chef suprême. - Sureh Nisa - 34
لَقِّم المحتوى