Address: 01 BP 538, Porto-Novo

Tel: (+229)-20 22 32 04; (+229)-97 98 07 93

Fax: (+229)-21 25 25

Contact person: Mme Victorine Odounlami

Nous représentantes de diverses organisations de la Société Civile Africaine réunies au Forum Mondial pour la Revue de Beijing 15 ans après et représentant les voix des millions de femmes et jeunes filles Africaines, Apres avoir eu des consultations avec différents acteurs avant et pendant le Forum Mondial des ONG sur les progrès enregistrés dans la mise en œuvre de le Déclaration et la Plate Forme d’Action de Beijing en Afrique,

29 March to 27 April 2010 (Global): The witchcraft epidemic in Africa is fueled by religious extremism. Practitioners of traditional African religions, traditional healers, witch-doctors and Christian missionaries and religious leaders incite witch-hunts on this continent. There are comparisons to be made between Africas current witch-craze, European Inquisitions and American witch-hunts. Perhaps the lessons to be learned in Africa are the same as those that needed to be learned by Europeans and Americans; there is no culture without human rights. All men and women, including Witches, have the right to live without being falsely accused, assaulted, persecuted or murdered.

Le 6 février le monde entier a célébré la journée de la « Tolérance Zéro Excision ou Mutilations Génitales Féminines » avec l’ultime conviction que cette pratique nuisible pour la santé des femmes prendra fin. Pourquoi avoir choisi cette date ? Le 6 février 1984 le Comité Inter-Africain (CI-AF) était porté sur les fonds baptismaux à Dakar, à la suite d’une conférence internationale  qui avait pour but de lutter contre les pratiques traditionnelles néfastes à la santé de la femme. Dans 28 pays d’Afrique des millions de fillettes subissent encore cette opération, mais aussi en Europe, en Australie, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis.

"Bien que le pays ait créé, depuis 10 d'années, un ministère chargé de la Promotion de la femme et mis en place des structures de lutte contre la marginalisation de celle-ci, la situation de la femme béninoise n'est toujours pas des plus reluisantes."
Le Code des personnes et de la famille béninois a été promulgué le 24 août 2004 par le Président de la république.
Le 14 juin passé, l’Assemblée Nationale du Bénin a adopté le Code des personnes et de la famille contenant les articles amendés tels que la décision DCC 02-144 du 23 décembre 2002 de la Cour Constitutionnelle le spécifiait.
The merits of monogamy and polygamy have come under vigorous discussion in Benin recently, with the passage of a law that encourages the first - but tolerates the second.
La police béninoise a arrêté jeudi dernier à Yassira (environ 510 km au nord-ouest de Cotonou) une exciseuse ainsi que les parents de la victime, a-t-on appris samedi à Cotonou de source policière.
In January, Benin joined the growing list of African countries that have made female circumcision/female genital mutilation (FC/FGM) a crime.
لَقِّم المحتوى