افادت منظمة مغربية غير حكومية ان 'العنف الاقتصادي' والجسدي هما الأكثر انتشارا بين النساء ضحايا العنف إذ يسجلان على التوالي 37.6 بالمئة و32.7 بالمئة فيما يأتي العنف الجنسي في المركز الثالث بنسبة 10.7 بالمئة يليه العنف القانوني والنفسي على التوالي بنسبة 10.1 و8.8 بالمئة.

تركز معطيات تصريحات مراكز الاستماع والمساعدة القانونية للنساء ضحايا العنف )أناروز (لسنة 2007 على 2984 حالة. ويظهر على العموم أنها تصريحات فردية وصرحت بها الضحية نفسها (95.4%) كما أن حضور الشهود يلاحظ في حالات قليلة. تقديم التقرير الثالت لشبكة أناروز, 6 مارس 2010 الرباط. 

Les données des déclarations centres d’écoute et d’assistance juridique des femmes victimes de violence (ANARUZ) pour 2007 ont porté sur 2984 cas. Il en ressort que les déclarations sont globalement individuelles et le fait de la victime elle-même (95,4%) et paradoxalement. La présence de témoins est constatée dans peu de cas. Les victimes subissent les violences de la part d’agresseurs qui sont dans leur quasi-totalité des proches (alliance, liens du sang ou proximité géographique), ceux qui n’ont aucun lien avec la victime ne représentent que 1,6% et que près de 4 plaintes sur 5 se rapportent à des violences ayant lieu dans le cadre d’une relation conjugale.

Cent ans après la proclamation de la journée internationale de la femme, le 8mars demeure un symbole pour les femmes de toutes les nationalités, les ethnies, les religions et les âges. Unies dans les luttes et les mobilisations pour une vie digne sans violences ni discriminations, des millions de femmes à travers le monde ont vu leurs vies changer en mieux. D’autres continuent à espérer que les 8 mars à venir leur apporteront la paix et la sécurité, accès à l’éducation, à la santé, et la reconnaissance de leurs droits.

Les tables rondes internationales, le 9 mars 2010 de 16h à 18h à l’Hôtel de Ville de Paris.  La Ville de Paris invite 5 figures du féminisme international qui portent un combat essentiel, parfois au péril de leur vie : Lubna Ahmad Al-Husseini : journaliste, auteur de l’ouvrage « 40 coup de fouet pour un pantalon », paru aux Editions Plon en 2009. Le 3 juillet 2009, Lubna Al-Husseini est arrêtée par la police à Khartoum. Son crime : avoir porté un pantalon. La loi soudanaise la condamne à 40 coups de fouet pour « atteinte à la moralité publique ». Depuis elle n’a de cesse de se défendre et par la même de faire évoluer les lois et les mentalités au Soudan. Elle parcourt aussi le monde pour faire connaître sa lutte et engager des solidarités ici et ailleurs.

Questions for Hibaaq Osman, founder and director of Karama: 1. How have efforts to implement the Beijing Platform for Action (BPFA) in the Arab region evolved since Beijing? Has this been satisfactory? Since the adoption of the BPFA, there has been considerable progress throughout the region in meeting international standards that reinforce gender equality. In particular, the civil society sector has expanded, proliferating local organizations whose mission it is to address key issues that have prevented governments and other authorities from enacting, implementing and enforcing laws that protect women from discrimination and violence. This NGO component had been largely missing and now acts to directly respond to the needs of the local community and communicate these to national and international authorities. In particular, a renewed focus on empowering women and increasing their role in decision-making has been demonstrated.

Une équipe de recherche a réalisé en 2007 une étude en collaboration avec la Fondation Friedrich-Ebert, institution indépendante et reconnue qui défend les idées et les valeurs fondamentales de la social-démocratie. L’étude propose une lecture de l’impact du nouveau code de la famille marocain, la Moudawana, entré en vigueur en février 2004. "La réforme est en marche. Mais comme toute réforme juridique, ce texte ne vaut que par son appropriation par la société et par les instances judiciaires et par son application dont le respect incombe essentiellement au corps des magistrats. Ce sont ces terrains d’investigation que cette recherche a tenté d’explorer."Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger Le code de la famille. Perceptions et pratique judiciaire

Il est 9h. Jawad est dans le couloir qui dirige vers une salle d'audience au tribunal de la famille au quartier des Habous à Casablanca. Ce jour, c'est la dernière séance de la tentative de réconciliation avant son divorce, en instance depuis des mois. Des hommes de toutes tranches d'âges ont investi la salle archicomble.

This paper by Stephanie Willman Bordat and Saida Kouzzi is part of the IDLO book series Lessons Learned: Narrative Accounts of Legal Reform in Developing and Transition Countries. The term “unwed mother” is used here to refer to women who have children outside the framework of legal marriage. They and their children – defined by law as “illegitimate” – are among the most legally and socially marginalized people in the Middle East and North Africa (MENA) region, not just in Morocco.

حت عنوان "واحة الإفلات من المحاسبة والعقاب"، يصدر مركز القاهرة لدراسات لحقوق الإنسان اليوم تقريره السنوي الثاني حول حقوق الإنسان في العالم العربي خلال عام 2009. ويأسف مركز القاهرة لدراسات لحقوق الإنسان لأن يعلن للرأي العام، أن حالة حقوق الإنسان في هذه المنطقة، تتجه إلى المزيد من التدهور، حتى بالمقارنة مع الوضع المتدهور عام 2008. يستعرض التقرير أبرز التطورات ذات الصلة في 12 بلد عربي، هي مصر وتونس والجزائر والمغرب والسودان ولبنان وسوريا وفلسطين والعراق والسعودية والبحرين واليمن.

لَقِّم المحتوى