Violence against women

A Cairo conference on how to prevent female circumcision concluded that it takes more than a law to stop the physical violation of girls.
The case of young women from Bangladeshi and Pakistani origins.
5000 people attended the first Public Declaration on FGC abandonment in Burkina Faso.
Déclaration d'abandon de l'excision par 23 villages burkinabé.
In January, Benin joined the growing list of African countries that have made female circumcision/female genital mutilation (FC/FGM) a crime.
Des quantités impressionnantes de pétitions et des campagnes de lettres de protestation se sont mises en place autour du cas de Amina LAWAL (condamnée à être lapidée à mort pour adultère, en août 2002).
The Tostan-Unicef basic education program has given participants the opportunity to understand the dangers resulting from the practice as well as to share their new knowledge with relatives and neighbours.
Plus d'une centaine de villages du département de Kédougou, dans la région de Tambacounda (est) ont annoncé le week-end dernier leur décision d'abandonner l'excision, pratique subie par environ 20% de la population féminine du Sénégal, ont rapporté mercre
Mme Tongdo Sondé, 60 ans, et les mères de sept fillettes qu'elle venait d'exciser ont été arrêtées le 8 mars dernier dans la région de Kaya (nord de Ouagadougou), rapporte lundi le quotidien privé Le Pays, citant la gendarmerie locale.
لَقِّم المحتوى