The Covention on the Elimination of all forms of Discriminations Against Women adopted in 1969 by the United Nations General Assembly is described as an international bill of rights for women. The Covention establishes an agenda of action for putting an end to sex-based discrimination.

الذي اتخذه مجلس الأمن في جلسته ٤٢١٣ المعقودة في ٣١ تشرين الأول/أكتوبر٢٠٠٠

La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes a été adoptée le 18 décembre 1979 par l’Assemblée générale des Nations Unies. Elle est entrée en vigueur en tant que traits international le 3 septembre 1981 après avoir été ratifiée par 20 pays. Dix ans après son adoption, en 1989, c'est presque une centaine de pays qui se sont engagés à respecter ses clauses.

L'Assemblée générale proclame la Déclaration universelle des droits de l'homme comme l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l'esprit, s'efforcent, par l'enseignement et l'éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d'en assurer, par des mesures progressives d'ordre national et international, la reconnaissance et l'application universelles et effective

La quatrième Conférence mondiale sur les femmes

Réunis à Beijing en septembre 1995, année du cinquantième anniversaire de la fondation de l’Organisation des Nations Unies, les gouvernements participant à la quatrième Conférence mondiale sur les femmes, résolus à faire progresser les objectifs d’égalité, de développement et de paix pour toutes les femmes dans le monde entier, dans l’intérêt de l’humanité tout entière.

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4213e séance, le 31 octobre 2000. Rappelant ses résolutions 1261 (1999) du 25 août 1999, 1265 (1999) du 17 septembre 1999, 1296 (2000) du 19 avril 2000 et 1314 (2000) du 11 août 2000.

The adoption of United Nations Security Council Resolution 1325 in 2000 was watershed in the evolution of international women's rights and peace and security issues.

The United Nations Fourth World Conference on Women

Convened in 1995 in Beijing, following the previous ones that took place in Mexico City in 1975, Copenhagen in 1980 and Nairobi in 1985, the Conference coalesced preparations by delegates into the formulation of a Platform for Action that sought to draw a strategic blueprint to achieve greater equality and opportunity for women.

The Coherence Panel met on 30-31 August 2006 to finalize, among other things, their report for the Secretary General. We have heard that many critical recommendations on the gender architecture of the UN may be included in the report. At this point, it is critical to send a bold message to the panel members about strengthening operational capacity alongside the normative functions.
Despite the good commitments from CEDAW and the Beijing Platform for Action especially, implementation by governments and in the UN has been far slower than we would like. With the initiatives for reforms in the UN, there is an important opportunity now to ensure that the structural and other obstacles to effective implementation within the UN are addressed.
لَقِّم المحتوى