Nouvelles

11/2/2011

Cette semaine, Marianne laisse carte blanche à Fatma Bouvet de la Maisonneuve*, médecin psychiatre franco-tunisienne. Pour elle, il n'est pas question de revenir sur l’égalité de tous les citoyens. Et, avec la révolution tunisienne, il est temps de réclamer une séparation constitutionnelle de la religion et de l’Etat. 

11/2/2011

Nous, citoyennes, citoyens, associations, avons créé en France un Collectif d'Algériens en soutien à la lutte en Algérie pour le changement et la démocratie. Notre Collectif exprime son soutien à la marche nationale pacifique à laquelle a appelé la « Coordination nationale pour le changement et la démocratie » qui s'est constituée à Alger le 21 janvier 2011. Cette marche nationale pacifique doit avoir lieu le 12 février à Alger.

9/2/2011

Les résultats du référendum sur l'indépendance historique du Sud-Soudan montrent que 98,83 pour cent des habitants sont en faveur de la sécession. Si la région accédera officiellement à la souveraineté le 9 juillet 2011, il reste malgré tout de nombreux défis à relever. 
Les observateurs estiment que ces questions doivent être abordées dès maintenant par les deux partis au pouvoir : le Parti national du Congrès (PNC), au Nord, et le Mouvement de libération du peuple soudanais (MLPS), au Sud. 

9/2/2011

Pourquoi les musulmans ne peuvent-ils développer d'autres formes de protestation pour défendre l'honneur d'Aïcha [épouse du Prophète, elle est considérée comme la "Mère des croyants" par les sunnites, mais honnie par les chiites en raison de son attitude hostile à Ali, le quatrième calife, considéré comme le père du chiisme] ? La défense d'Aïcha justifie-t-elle vraiment l'explosion de tensions confessionnelles qui en est découlée au Koweït et ailleurs ? Au lieu de préparer le terrain pour des agressions et attentats entre sunnites et chiites dans certains pays de la région, on aurait pu se saisir de l'occasion pour attirer l'attention sur le sort des Aïcha contemporaines. Ainsi, l'Aïcha afghane, dont le magazine Time a fait sa fameuse une et à laquelle sa famille a coupé le nez. Dans ce même pays, les talibans mènent une guerre sans merci contre l'enseignement des filles : ils ont détruit, selon différents rapports, des dizaines d'écoles et ont menacé les familles qui continuaient de vouloir donner une éducation scolaire à leurs filles.

4/2/2011

Depuis la « Journée de la colère » du 25 janvier 2011 en Egypte contre la dictature et la pauvreté ( la moitié de la population -soit 40 millions de personnes- vit avec moins de 2 $ par jour ), un mouvement populaire sans précédent dans son histoire récente se développe partout dans le pays, du Caire à Suez, d’Alexandrie à Assouan, d’Ismaïlia au bastion ouvrier de Mahalla el Koubra etc. Elle touche désormais l’ensemble des couches sociales. Malgré la censure ( y compris coupures internet et tél.), l’intimidation policière, les provocations, le couvre-feu et une répression sanglante ( plus de 300 morts et des milliers de blessés au 1er février selon l’ONU ), des millions de gens manifestent et tiennent la rue, exigeant la chute de Moubarak et de son régime. Ils réclament la LIBERTE. La DIGNITE. La JUSTICE SOCIALE.

31/1/2011

Je transmets le témoignage suivant: Aujourd’hui, Samedi 19 janvier 2011, j’ai participé à la marche des femmes pour la citoyenneté et l’égalité, et ce aux cotés de nombreux citoyens tunisiens (hommes et femmes) sur l’avenue Habib Bourguiba. Tout se passait très bien, nous avons fait un tour sur l’avenue, tranquillement en exprimant notre point de vue et nos slogans dans une quiétude totale.

31/1/2011

L’enquête menée par le Centre national d’études et d’analyses pour la population et le développement (Ceneap) au profit de l’Unicef, a révélé que la plupart des mères célibataires sont issues de familles défavorisées, prés de la moitié de ces femmes ont été victimes de harcèlement sexuel, de violence domestique et d’inceste.

25/1/2011

Le 8 janvier 2011, la Branche 36 de la Cour d’Appel de Téhéran a condamné Shiva Nazarahari à quatre ans de prison et 74 coups de fouet, pour « subversion contre Dieu », « propagande contre le régime » et « trouble de l’ordre public ». Shiva Nazarahari est porte-parole du Committee of Human Rights Reporters –CHRR (Comité des Reporters pour les droits humains) et membre de la campagne Un Million de Signatures. Elle avait été libérée sous caution le 12 septembre 2010.

20/1/2011

Les talibans ne sont plus opposés à l'idée que les filles fréquentent l'école, affirme le ministre de l'Éducation afghan, Farooq Wardak, dans une entrevue accordée au Times Educational Supplement de Londres. L'information n'a pas été confirmée par les talibans.

« Ce que j'entends au plus haut niveau politique chez les talibans, c'est qu'ils ne sont plus opposés à l'éducation ni à l'éducation des filles », affirme M. Wardak. « C'est un changement d'attitude, un changement comportemental, un changement culturel. »