Nouvelles

12/1/2011

La justice iranienne a condamné l'avocate Nasrin Sotoudeh à 11 ans de prison pour son action en faveur des droits de l'Homme, allongeant la liste des personnalités lourdement condamnées après les troubles ayant suivi la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad. Mme Sotoudeh, arrêtée en septembre, a été condamnée à 11 ans de prison et à 20 ans d'interdiction d'exercer son métier d'avocate et de quitter l'Iran, a annoncé son mari, Reza Khandan, lundi à l'AFP. Elle a 20 jours pour faire appel.

23/12/2010

Des mesures urgentes peuvent être prises pour réparer quelques inégalités en matière d’héritage. Il ne s’agit pas de se mettre en contradiction avec la religion, mais de se conformer à des principes édictés par l’Islam et qui ont permis à nos voisins de s’adapter à la réalité socioéconomique.

20/12/2010

Selon une étude de l’Ong Action Aid basée sur les faits relatés par des journaux sur les violences faites aux filles en milieu scolaire entre juillet, août et septembre 2010, le Sénégal est un exemple à ne pas suivre. En trois mois, la presse a rapporté trente-sept cas et deux cent deux cas entre juillet 2009 et septembre 2010. 

9/12/2010

"Nous allons tout simplement au delà de la revendication qui est celle portant sur l'égalité des sexes, c´était hier ! Aujourd´hui, nous réclamons des compétences techniques et spécialisées à partir desquelles nous pourrons utiliser des outils efficaces pour amener la volonté politique dans la réalité de tous les secteurs en matière de genre." Citation de la déclaration par SE Madame Awa Ndiaye, Ministre d’Etat, Ministre du Genre et des Relations avec les Associations féminines Africaines et Etrangères - Dakar, Sénégal, 30 Novembre 2010.

3/12/2010

Deux lois locales de la charia, dans la province indonésienne d'Aceh, bafouent les droits des habitants et sont régulièrement appliquées de manière abusive par des représentants de l'État et même par des particuliers, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd'hui. Le gouvernement central du pays et celui de la province d'Aceh devraient agir pour abroger ces deux lois, a préconisé Human Rights Watch.

2/12/2010

Un colloque international, organisé par quelques associations féministes algériennes agrées par l'Etat sur le thème : « Stop à la violence : les droits des femmes maintenant »  devait se tenir ce 25 novembre à Alger. Ce colloque a été interdit par les autorités algériennes le jour de son ouverture dans le mépris le plus total sans qu’aucune raison n’ait été avancée officiellement. Cette nouvelle atteinte aux libertés fondamentales de réunion et d’expression est le marqueur d’un autoritarisme politique qui  foule aux pieds le droit des  citoyens et fait dans l’excès de zèle et le cynisme lorsqu’il s’agit de celui des FEMMES ?

1/12/2010

A l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, un groupe d’ONGs locales venant de diverses régions à travers le pays se réunira à Rabat ce weekend afin de donner le coup d’envoi à la distribution publique de leur projet de loi sur les violences faites aux femmes. Sur le slogan « Plus de délai ! Réclamons une loi spécifique aujourd’hui et non pas demain » cette rencontre aura lieu le samedi 4 décembre à 14h30 à la Bibliothèque nationale.  Des représentantes des ONGs décriront le processus national et participatif par lequel elles ont élaboré ce projet de loi sur les violences faites aux femmes.  Elles en exposeront également son contenu, qui comporte plus d’une centaine de dispositions pénales ainsi que civiles.  Cette activité marque le démarrage d’une grande diffusion nationale de ce projet de loi aux Parlementaires et au gouvernement afin de contribuer au processus de promulgation d’une telle loi – qui serait la première de son genre en langue arabe.

29/11/2010

Les associations de femmes signataires, réunies autour de l’AAPF, ont pris acte de la « non autorisation » qui leur a été signifiée oralement et tardivement, le 24 novembre 2010 pour la tenue de la commémoration de le journée mondiale contre les violences faites aux femmes, à l’hôtel Es Safir d’Alger. Elles tiennent à réaffirmer leur volonté à se battre contre les violences que, comme femmes elles subissent avec toutes les algériennes.

29/11/2010

Pour la première fois dans l’Algérie indépendante, une formation politique, le Parti pour la Laïcité et la Démocratie (PLD), a rendu publique cet été une charte relative à la nécessaire instauration de la laïcité, en Algérie. Une charte qui vient à point nommé, tant méconnaissance et confusions de cet ordre institutionnel ou juridique sont grandes, même en France pourtant berceau de la laïcité.

25/11/2010

Le représentant du ministère public Sainey Joof  a déclaré au Tribunal que l’affaire contre GAMCOTRAP n’est pas civile, mais que c’est l’Etat qui a porté plainte contre les deux femmes. L’audience du procès du Dr. Isatou Touray, Directrice exécutive et Amie Bojang- Sissoho, Coordonnatrice des programmes pour le Comité Gambien sur les pratiques traditionnelles (GAMCOTRAP), n’a finalement pas eu lieu ce lundi 22 novembre 2010 devant le juge Emmanuel Nkea au Tribunal de Banjul. Le ministère public ayant demandé le report du fait de l’absence de témoins à la barre.