Nouvelles

3/12/2010

Deux lois locales de la charia, dans la province indonésienne d'Aceh, bafouent les droits des habitants et sont régulièrement appliquées de manière abusive par des représentants de l'État et même par des particuliers, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd'hui. Le gouvernement central du pays et celui de la province d'Aceh devraient agir pour abroger ces deux lois, a préconisé Human Rights Watch.

2/12/2010

Un colloque international, organisé par quelques associations féministes algériennes agrées par l'Etat sur le thème : « Stop à la violence : les droits des femmes maintenant »  devait se tenir ce 25 novembre à Alger. Ce colloque a été interdit par les autorités algériennes le jour de son ouverture dans le mépris le plus total sans qu’aucune raison n’ait été avancée officiellement. Cette nouvelle atteinte aux libertés fondamentales de réunion et d’expression est le marqueur d’un autoritarisme politique qui  foule aux pieds le droit des  citoyens et fait dans l’excès de zèle et le cynisme lorsqu’il s’agit de celui des FEMMES ?

1/12/2010

A l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, un groupe d’ONGs locales venant de diverses régions à travers le pays se réunira à Rabat ce weekend afin de donner le coup d’envoi à la distribution publique de leur projet de loi sur les violences faites aux femmes. Sur le slogan « Plus de délai ! Réclamons une loi spécifique aujourd’hui et non pas demain » cette rencontre aura lieu le samedi 4 décembre à 14h30 à la Bibliothèque nationale.  Des représentantes des ONGs décriront le processus national et participatif par lequel elles ont élaboré ce projet de loi sur les violences faites aux femmes.  Elles en exposeront également son contenu, qui comporte plus d’une centaine de dispositions pénales ainsi que civiles.  Cette activité marque le démarrage d’une grande diffusion nationale de ce projet de loi aux Parlementaires et au gouvernement afin de contribuer au processus de promulgation d’une telle loi – qui serait la première de son genre en langue arabe.

29/11/2010

Les associations de femmes signataires, réunies autour de l’AAPF, ont pris acte de la « non autorisation » qui leur a été signifiée oralement et tardivement, le 24 novembre 2010 pour la tenue de la commémoration de le journée mondiale contre les violences faites aux femmes, à l’hôtel Es Safir d’Alger. Elles tiennent à réaffirmer leur volonté à se battre contre les violences que, comme femmes elles subissent avec toutes les algériennes.

29/11/2010

Pour la première fois dans l’Algérie indépendante, une formation politique, le Parti pour la Laïcité et la Démocratie (PLD), a rendu publique cet été une charte relative à la nécessaire instauration de la laïcité, en Algérie. Une charte qui vient à point nommé, tant méconnaissance et confusions de cet ordre institutionnel ou juridique sont grandes, même en France pourtant berceau de la laïcité.

25/11/2010

Le représentant du ministère public Sainey Joof  a déclaré au Tribunal que l’affaire contre GAMCOTRAP n’est pas civile, mais que c’est l’Etat qui a porté plainte contre les deux femmes. L’audience du procès du Dr. Isatou Touray, Directrice exécutive et Amie Bojang- Sissoho, Coordonnatrice des programmes pour le Comité Gambien sur les pratiques traditionnelles (GAMCOTRAP), n’a finalement pas eu lieu ce lundi 22 novembre 2010 devant le juge Emmanuel Nkea au Tribunal de Banjul. Le ministère public ayant demandé le report du fait de l’absence de témoins à la barre. 

22/11/2010

L’ONU-Femmes est pourvu depuis mercredi dernier, le 10 novembre, d’un Conseil d’administration formé de 41 membres. Ces élections ont été organisées par les 54 pays membres du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC). Les sièges ont été attribués de la façon suivante : dix pays d’Afrique, dix pour l’Asie, quatre pour Europe orientale, cinq pour l’Europe occidentale, six pour Amérique Latine et les Caraïbes et six pour les pays donateurs. 17 des 41 membres jouissent d’un mandat de deux ans et les 24 autres d’un mandat de trois ans. La création de cette entité indépendante avait été louée par l’ONU. Toutefois, les compétences virtuelles, pour le moment, jusqu’à l’entrée en fonction de l’institution en janvier prochain, sont déjà remises en question par les controverses autour de la présence de l’Arabie Saoudite au sein du Conseil d’administration au titre de pays membre bailleur de fonds.

22/11/2010

Selon certaines sources, près de la moitié des chrétiens irakiens a choisi l’exil au cours des vingt dernières années. Lundi 15 novembre, sous le titre "Des intellectuels arabes condament les agressions que subissent les chrétiens d’Irak" et à l’initiative du Forum culturel libanais, une quarantaine de personnalités arabes vivant en France a signé un manifeste dont voici l’intégralité.

19/11/2010

Le troisième Forum des Féministes Africaines qui s´est tenu à Dakar du 20 au 24 Octobre est une conference biennale qui traite de l´agenda du mouvement féministe africain, et des préoccupations et actions des femmes africaines sur une plateforme commune. C’est au cours de cette troisieme édition que les participantes ont unanimement signé un certain nombre de pétitions dont notamment celle adressée au Président de la Transition, Président de la République de Guinée afin de lancer un appel urgent à l´action en faveur du respect des droits des femmes, du maintien de la paix et de la sécurité avant, pendant et apres les scrutin présidentiel en cours.

16/11/2010

Le CCR, qui a été la seule organisation de droits humains à soutenir les victimes des groupes intégristes armés lors du procès contre Haddam dont Rhonda Copelon fut le fer de lance, alors que toutes les autres les ignoraient et abandonnaient sous prétexte que ces victimes n’étaient pas victimes de l’Etat mais d’acteurs non étatiques, trahit aujourd’hui ces même victimes en soutenant un des grands promoteurs et organisateurs de crimes contre l’humanité, un des chefs d’Al Qaida dans la péninsule arabique, sans même dire qui il est et quelles sont ses positions . Cet homme est aujourd’hui en liberté et continue à organiser les attaques et les crimes et à inciter à la haine et aux massacres, alors que son père continue à affirmer contre l’évidence sa totale innocence, cependant que son fils continue à publier ses incitations.