Nouvelles

1/11/2010

Les mariages des femmes mineures au Maroc ont augmenté en une année, passant de 30.685 en 2008 à 33.253 en 2009, "des chiffres qui nous interpellent tous", selon une ministre marocaine. "Quelque 30.685 mineures s'étaient mariées en 2008 contre 33.253 en 2009, des chiffres qui nous interpellent tous", a déclaré lundi Mme Nouzha Skalli, la ministre marocaine de la Famille et de la Solidarité. "On doit multiplier les actions entreprises en matière de promotion des droits de l'enfant et (...) sensibiliser les familles", a-t-elle ajouté lors d'une rencontre avec des ONG marocaines à Fès.

28/10/2010

Chargée de la question des violences à l’égard des femmes, Mme Rashida Manjoo, rapporteuse spéciale des Nations unies, sera à Alger la semaine prochaine. Sa mission : évaluer la situation des violences en Algérie et constater sur le terrain les suites données aux recommandations du rapport établi en 2007 par la précédente rapporteuse.

22/10/2010

Après avoir passé dix jours en détention les deux femmes défenseurs des droits de l’homme ont été libérées sous caution le mercredi 20 octobre après avoir été entendues par les juges du Tribunal de  Banjul, dans une salle pleine à craquer. Le montant de la caution est fixé à 1,5 Million de Dalasi (D.1. 5 millions) soit autour de  US$ 50, 000 chacune plus une propriété foncière. 

19/10/2010

Compte-rendu de la Conférence de presse de la Coalition pour les droits humains en Gambie (18/10/2010): ONG signataires du communiqué de presse présentes : Amnesty International section Sénégal; AFIJ, Fédération internationale des Journalistes; Famedev, Réseau Inter Africain pour les femmes, Médias, Genre et Développement; Raddho Sénégal, Rencontre Africaine pour la défense des droits de l’Homme; Article 19, Global campaign for freedom of expression.

16/10/2010

URGENT: Gambie : Les défenseures des droits humains des femmes Isatou Touray et Amie Bojang-Sissoho ont été interpellées et mises en détention. Déclaration de WLUML et la Campagne mondiale «Arrêtons de tuer et de lapider les femmes » (Campagne SKSW) sur l’arrestation de Défenseures des droits humains des femmes en Gambie, le Dr. Isatou Touray et Madame Amie Bojang-Sissoho.

14/10/2010

Les autorités de la Gambie ont commencé à agir contre les militants des droits des femmes qui travaillent pour la cessation des mutilations génitales féminines. Le directeur exécutif du Comité Gambie contre les pratiques traditionnelles (GAMCOTRAP) Dr. Isatou Touray, et son adjointe Amie Bojang Sissoho ont été arrêtés lundi par la police pour des raisons inexpliquées, le journal La liberté ne peut rapport. Le Dr. Touray et Madame Sissoho sont actuellement détenus au quartier général de la police dans la capitale Banjul.

Avant la fermeture des bureaux le lundi, les nouvelles atteint la communauté de presse ici que les détenus devaient être escortés par la police au tribunal régional de Kanifing, mais pour se faire dire que l'affaire serait entendue mardi. M. Touray et Mme Sissoho on s'attend à nouveau devant le tribunal mardi pour prendre plaidoyer.

11/10/2010

Plus de dix associations (1) de tout le pays se sont fédérées en collectif pour élaborer d’ici un an et demi un projet de loi cadre contre les violences faites aux femmes en Algérie. Premier temps fort de ce projet «Stop à la violence ! Les droits des femmes maintenant» : un colloque international se tiendra le jeudi 25 novembre à l’occasion de la Journée mondiale des violences faites aux femmes.

8/10/2010

La Résolution 1325 interpelle tous les Etats membres des Nations Unies, toutes les parties prenantes lors des conflits armés et tous les acteurs impliqués dans le processus de désarmement et de paix à aborder les questions relatives à la paix et à la sécurité en prenant en compte la dimension genre. C’est la première mesure portant spécifiquement sur les femmes que le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adoptée depuis sa création.

8/10/2010

Le 1er octobre 2010, lors de la 15ème session du Conseil des droits de l’Homme (CDH), les États membres ont adopté par consensus une résolution pour la création d’un nouveau mécanisme destiné à accélérer l'élimination des discriminations à l’égard des femmes, en droit et en pratique. « Cette résolution marque l’apogée de l’effort intensif et de longue durée accompli par tant de personnes, aussi bien au niveau des États et des organisations internationales que de la société civile », a expliqué Faiza Jama Mohamed, Directrice du Bureau d’Egalité Maintenant à Nairobi.

8/10/2010

Deux femmes ont été flagellées en public vendredi pour avoir vendu de la nourriture durant les heures de jeûne du ramadan dans la province d'Aceh, bastion de l'islam en Indonésie, a-t-on appris de source policière.