Nouvelles

16/8/2010

Comme chaque année, nous célébrons avec fierté la promulgation du Code du statut personnel qui, en son temps, le 13 août 1956, a représenté une conquête de la raison moderne et constitué un des éléments clés de l’émancipation féminine. C’est pourquoi aujourd’hui, comme chaque année, nous le célébrerons à notre manière, contre les dénis de l’histoire et l’amnésie générale des mémoires en rendant d’abord hommage au peuple qui en a rendu possible l’esprit et la lettre. Cet hommage nous l’exprimons sans complaisance ni esprit d’exclusive, à tous ceux et celles qui, à titre collectif ou individuel, femmes et hommes, ont posé les jalons de l’émancipation et de la dignité des Tunisiennes. 

12/8/2010

En Iran, la « confession » télévisée d'une femme condamnée à mort fait craindre que son exécution soit imminente, ce qui suscite de nouveau l'indignation de défenseurs des droits de l'homme. Sakineh Mohammadi Ashtiani, âgée de 43 ans, a déclaré mercredi à la télévision d'État qu'elle avait participé au meurtre de son mari et qu'elle avait eu une relation extraconjugale avec le cousin de ce dernier. L'Iranienne était enveloppée d'un tchador noir qui ne laissait apparaître que son nez et un oeil. Ses déclarations, faites en azéri, ont été traduites en farsi, rendant impossible toute vérification indépendante de son identité. Son avocat, Houtan Kian, affirme qu'il s'agit d'aveux soutirés sous la torture. « Elle a été frappée violemment et torturée jusqu'à ce qu'elle accepte d'apparaître face à la caméra », a affirmé Houtan Kian, depuis la Norvège où il s'est réfugié.

« Son fils Sajad, 22 ans, et sa fille Saeedeh, 17 ans, sont complètement traumatisés après avoir regardé cette émission », a-t-il indiqué dans un entretien publié par le quotidien britannique The Guardian.

12/8/2010

Amnesty International déplore la condamnation à 20 ans d'emprisonnement de sept membres de la minorité religieuse baha'ie d'Iran, sanction prononcée à la suite d'accusations motivées par des considérations politiques. Ces cinq hommes et deux femmes, membres influents de la communauté baha'ie en Iran, ont été arrêtés il y a plus de deux ans. Ils ont été déclarés coupables samedi 7 août d'« espionnage pour le compte d'Israël », d'« insultes au caractère sacré de la religion » et de « propagande contre le système » par un tribunal révolutionnaire de Téhéran.

6/8/2010

Les principales mesures gouvernementales pour lutter contre l’insécurité apparaissent largement plébiscitées par les Français, recueillant entre 55% et 89% d’opinions favorables selon les propositions, selon un sondage Ifop pour le Figaro publié jeudi. Le consensus semble transcender assez largement les tranches d’âge, appartenances socio-professionnelles ou préférences politiques affichées. Le sondage a été réalisé sur un échantillon de 1.003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne entre le 3 et 5 août.

28/7/2010

La Cour suprême de l'Utah (ouest des Etats-Unis) a cassé mardi la condamnation d'un gourou polygame d'une secte mormone américaine, Warren Jeffs, qui avait obligé une adolescente de 14 ans à épouser son cousin, et demandé la tenue d'un nouveau procès. M. Jeffs, 51 ans, est le chef de file et "prophète" autoproclamé de l'Eglise fondamentaliste de Jésus-Christ des saints du dernier jour (FLDS), une branche dissidente de l'église mormone. Il avait fait appel de sa condamnation, en 2007, pour complicité de viol, arguant de multiples fautes de procédure avant le procès.

28/7/2010

La LDIF (Ligue du Droit International des Femmes) et le MPCT (Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme) organisait le 24 juillet 2010 à 14h une remise de lettre à l’ambassade d’Iran pour demander que Sakineh ne soit ni lapidée ni pendue. Enquête & Débat était la seule équipe journalistique présente.

27/7/2010

Le développement des féminismes s’est historiquement accompagné de celui des antiféminismes. Tout comme le féminisme prend plusieurs formes, l’antiféminisme se présente en effet sous divers aspects, d’où le titre provisoire « Les antiféminismes ».

23/7/2010

Les étudiantes syriennes n'auront plus le droit de porter de voile couvrant leur visage à l'université, a déclaré, dimanche 18 juillet, le ministre de l'enseignement supérieur syrien Ghiyath Barakat à l'agence de presse Syria News, rapporte Al-Aribya. Toute étudiante ne respectant pas cette décision sera exclue. Le ministre a justifié ce décret en expliquant que le port du niqab allait contre les valeurs et les traditions des universités du pays. Il aurait reçu de nombreuses plaintes de parents ne souhaitant pas que leurs enfants étudient dans un environnement où règne l'extrémisme religieux, ces craintes étant plus fortes dans les universités privées. Le nombre croissant de plaintes a conduit les recteurs d'université à rencontrer le ministre de l'éducation supérieure mercredi 14 juillet, afin d'évoquer l'interdiction du niqab.

5/7/2010

L'ONU s'est dotée vendredi 2 juillet d'une nouvelle structure disposant de forts pouvoirs, chargée d'accélérer l'amélioration de la condition des femmes dans le monde. L'Assemblée générale, où siègent les 192 Etats membres des Nations unies, a adopté à l'unanimité une résolution portant création de cette "Entité de l'ONU pour l'égalité de genre et l'autonomisation des femmes" ou, pour faire plus court, "ONU Femmes".

5/7/2010

Charlotte Bunch a discuté avec l’AWID pour rendre hommage à une collègue et amie de longue date qu’elle appréciait beaucoup : Rhonda Copelon. Par Masum Momaya