Nouvelles

13/7/2011

Cheikh Adel est entouré de plusieurs dizaines de personnes, parmi elles des enfants, auxquelles il donne cet après-midi un cours sur ce qui est permis et ce qui  ne l’est pas dans l’usage du texte coranique. Cette séance soft, tenue dans la mosquée Awn Allah, dans l’arrondissement At’tadhamoun, prépare un autre cours donné entre les prières du maghreb et d’el îcha par cheikh Ahcen. Ce dernier, qui prétend avoir fait les guerres d’Afghanistan et du Soudan, prêche depuis des mois dans cette mosquée et consacre ses enseignements à convaincre son auditoire de la guerre nécessaire entre, selon sa vision, les croyants (ceux à l’intérieur de la mosquée) et les impies (ceux à l’extérieur de la mosquée).

12/7/2011

Les expéditions punitives contre les femmes continuent… Encore une fois, des femmes sont lynchées ! Après Hassi Messaoud, M’sila, où en l’espace de deux mois (El Watan du 5 juillet 2011), des hommes «honorables» s’en prennent à des femmes sans défense considérées par eux comme «des femmes de mauvaises mœurs» ! Nous nous élevons fermement pour condamner vivement les agressions dont sont, de plus en plus, victimes les femmes algériennes.

4/7/2011

La présidente du Comité d'organisation du Mondial féminin Steffi Jones a réclamé jeudi la libération d'une photographe iranienne qui devait couvrir la compétition et qui, selon Berlin, est incarcérée en Iran. "J'appelle instamment les responsables en Iran à libérer immédiatement Maryam Majd et à la laisser se rendre au Mondial", a dit Steffi Jones.

4/7/2011

L'attaque récente par des salafistes d'un cinéma de Tunis a catalysé les craintes dans les milieux culturels et associatifs tunisiens qui s'inquiètent d'une montée de la pression islamiste et multiplient les appels à la vigilance. Dimanche dernier, une cinquantaine de militants brandissant le drapeau du parti salafiste Tahrir (non légalisé) envahissent le cinéma Afric'art pour tenter d'empêcher la projection du film de Nadia el Fani "Ni Allah, ni maître" (rebaptisé depuis d'un titre plus neutre, "Laïcité Inch Allah!").

29/6/2011

Une fois de plus, les salafistes ont agressé des femmes. Ils ont choisi,ce matin, 28 juin,  l'hôpital  Charles  Nicolle. Il ne s'agit plus de dénoncer leurs agissements en signant des pétitions, en publiant des communiqués. Nous devons exiger la sécurité et la justice et manifester en masse devant le Ministère des affaires religieuses et - pourquoi pas?- devant les locaux des partis islamistes qui, en parents complaisants, réprimandent si gentiment leur progéniture. Comme tous les malfrats,comme tous les terroristes,  ils doivent être jugés.

24/6/2011

WLUML a besoin, de toute urgence, des fonds pour couvrir ses frais de communication et de publication qui constituent les secteurs les plus importants de son travail, surtout avec les évènements politiques récents et les chances de promouvoir les droits des femmes et la démocratie dans les contextes musulmans.

22/6/2011

Nous avons reçu des informations de nos amies de Maroc par rapport à la répression spécifiques qui les femmes, et en particulier les jeunes filles, ont subi lors de manifestations qui ont eu lieu à partir du 20 février 2011. Les policiers ont utilisé des insultes de caractère sexuel, menaces de viols, agrippement des cheveux pour générer la peur et la honte et nier aux femmes la possibilité de s´exprimer. Maintenant ce sont nos amies de Irak qui raconte des situations pareil.

14/6/2011

Ce 10 juin au matin, les manifestantes ont été brutalement tabassées et sexuellement agressées par des hommes qui auraient été convoyés en bus par milliers pour perturber la manifestation hebdomadaire. Les manifestants ont subi des fractures, des blessures au couteau et ont été battus. Plusieurs femmes ont été rouées de coups et soumises à des attouchements violents ; des attaquants armés ont tenté de leur arracher de force leurs vêtements. Les activistes qui travaillent avec l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak rapportent que leurs attaquants étaient recrutés et payés par les forces de sécurité du gouvernement qui ont utilisé des hommes en civil pour éviter d’être accusées de ces violences.

7/6/2011

Le Conseil consultatif saoudien s'est prononcé pour le droit de vote des femmes lors des municipales qui devraient avoir lieu dans quatre ans, a indiqué mardi à l'AFP un membre de cette instance. Le Conseil, une instance désignée par le roi et purement consultative, "a recommandé que les femmes votent lors du prochain scrutin", a déclaré sous couvert d'anonymat le membre de cette instance. Cette décision doit être entérinée par le roi Abdallah pour être appliquée.

31/5/2011
Les autorités saoudiennes ont décidé lundi de libérer sous caution Manal al-Charif, la jeune Saoudienne détenue depuis une dizaine de jours pour avoir bravé l’interdiction de conduire une voiture. «Nous avons été informés aujourd’hui de la décision de libérer Manal sous caution. Des démarches de procédure sont en cours pour sa libération», a déclaré à l’AFP Me Adnane al-Saleh. Il a émis l’espoir que l’affaire soit «classée». La jeune femme avait appelé le roi Abdallah à la libérer, avait indiqué dimanche à l’AFP Me Saleh après avoir rencontré sa cliente en prison.