laïcité

Notre époque est marquée par la montée des extrême-droites religieuses – non pas parce qu’on assisterait à un revivalisme religieux mais plutôt au fait que des mouvements politiques d’extrême-droite et des gouvernements utilisent la religion pour asseoir leur suprématie politique. C’est une conséquence directe du néo-conservatisme et du néo-libéralisme ainsi que des politiques sociales de communautarisme et de relativisme culturel. L’universalisme, la laïcité et les droits liés à la citoyenneté sont abandonnés et ce sont la ségrégation des sociétés en ‘communautés’ basées sur l’ethnicité, la religion et la culture qui deviennent la norme.

Syndiquer le contenu