Fundamentalisms

Submitted to the Committee on the Elimination of Discrimination Against Women (CEDAW), this Shadow Report focuses on one of the central obstacles to women’s equality and advancement: the rise and ongoing threat of politicised, violent religious fundamentalism and its project to impose its particular view of Islam through the theocratization of the State and/or through violence and terror.

La religion est à la fois un problème (ou le problème) là où ses structures de domination ont opprimé les femmes, et une solution là où la vision de la libération ou de l’égalité a généré des mouvements puissants pour l’évolution sociale[1]”.
Ces assemblées comportent, entres autres, des rituels complexes de “nazr” (ou voeux), des réunions au cours des deux moins saints de ramzan et moharam, des cours normaux de Coran ainsi que des cérémonies commémoratives. Ces assemblées sont organisées sous l’initiative de personnes privées, la plupart du temps dans des domiciles ou dans des bâtiments religieux publics, l’animateur central étant une Femme prédicatrice qui dirige les activités.
Cependant, M. Ramalingum n'a pas donné une image assez nette de la situation générale à l’Ile Maurice, ce qui est regrettable, car une bonne connaissance du contexte mènerait à une condamnation encore plus totale de toutes les attaques contre la liberté d'expression à l'Ile Maurice.
PPAD is a Peace and Alternative Development group formed in 1998 by academics, peace activists, intellectuals and professionals of Pakistani origin to work for peace, tolerance and alternative development in Pakistan.
Deux approches ordonnent l’attitude des censeurs :

1) en travaillant dans leur pays, et surtout dans les structures de l’Etat, ces hommes et ces femmes, journalistes, professeurs, directeurs d’écoles ou d’universités, avocats, médecins se sont mis au service d’un système brutalement répressif, injuste, corrompu. En acceptant d’être fonctionnaires, ils se sont rangés d’emblée dans la catégorie des ennemis du peuple ; leur élimination physique apparaît donc justifiable ;
Nous nous engageons à rompre le silence qui couvre cette violence, à troubler le sommeil de ce monde qui accepte le silence et ferme les yeux sur la violence, à combattre cela ainsi que toutes formes de violence, aussi longtemps que nous vivrons, à créer une chaîne de solidarité avec tous ceux qui nous aident dans notre lutte à travers le monde, surtout dans le tiers-monde et plus particulièrement dans le monde arabe, afin de nous opposer à tous ceux qui usurpent nos droits au sein de la famille, au niveau des gouvernements arabes despotiques, des tendances politiques réactionnaires issues de
La politique cachée du relativisme culturel
Note de l'éditrice


Les femmes émigrées en Europe et en Amérique du Nord ont commencé à dénoncer depuis longtemps la mollesse dangereuse dont font preuve les pays hôtes en tolérant et en encourageant des lois, des coutumes et des pratiques oppressives importées de nos pays et de nos cultures - au nom de la tolérance, du respect de l'autre, du droit à la différence, de la parité de cultures ou de religions différentes, etc...
Bradford, Angleterre – Elle a dû déménager 19 fois ces cinq dernières années. Elle ne sort de chez elle, en banlieue, qu’après s’être assurée qu’aucune voiture étrange n’est garée dans la rue et avoir repéré toutes les voies de fuite aux alentours.

Une fois rentrée chez elle, elle pousse de lourds meubles sous la poignée de la porte d’entrée et place un couteau à portée de main.
Les femmes sont le facteur caché dans la politique d’ethnicité dans les communautés musulmanes du Nord de l’Angleterre. Ce silence apparent des femmes trouve son origine dans le patriarcat, l’impérialisme et les conséquences de l’Orientalisme sur la culture européenne contemporaine. Autrement dit, il existe une théorie culturellement fondée selon laquelle les femmes doivent connaître leur place, les colonisés doivent connaître leur place et les femmes orientales sont trop immatérielles pour même avoir une place.
Syndiquer le contenu