Law reform

A bill calling on Iran to join an international agreement on women's rights has been rejected by the government's supervisory body.
It will soon be 20 years that the Family law has been enforced in Algeria.
Throughout the Arab world, many women, their husbands and their children suffer hardships due to nationality laws that make it difficult or impossible for a woman married to a non-national (even an Arab or Muslim) to pass her nationality to her children.
Certains chefs religieux musulmans demandent la modification du code de la famille, qu’ils jugent contraire à leurs valeurs religieuses et culturelles.
The Civil Status Temporary Law, which raised the age of marriage for both men and women to 18 and allowed women to file for divorce, was hotly contested by many of the 110 deputies.
The Malaysian cabinet has promised to change the country's laws to discourage men from divorcing their wives by means of electronic messages.

Subtitled 'The Right of the Divorced Muslim Women to Mataa', this is the case of an Indian Sunni woman who filled a petition in the Supreme Court arguing that the Muslim minority law applied to her in her divorce denied her rights otherwise guaranteed by the Constitution of India to all citizens.

Le projet de loi (Private Member's Bill) du député Farida Rahman, portant sur une proposition d'amendement à la section V1 du décret sur le code de la famille musulman de 1961 a suscité beaucoup de discussions, en raison de son caractère peu conventionnel et controversé. Ce sont surtout des groupes de femmes activistes qui ont manifesté un grand intérêt. Le projet de loi pose toute la question des droits des femmes d'intérêt général. Nous publions donc aujourd'hui un article critique et serions heureuses de recevoir d'autres contributions, pour ou contre la motion.
Les faits sont plus ou moins connus : il est légalement interdit aux femmes de gouverner, d'agir en tant que juges et d'occuper des postes de direction en politique ; il leur est interdit de participer à de nombreuses activités sociales et économiques ; on leur interdit ou on les décourage d'occuper de nombreuses fonctions.
Les communautés sud-asiatiques, toutes religions confondues, souscrivent en général à la pratique des mariages arrangés. Le système a probablement des avantages si les désirs et souhaits des futurs époux sont respectés et si les considérations de dot n’en font pas une transaction commerciale – deux grands “si”. C’est l’aspect négatif des mariages arrangés qui a plusieurs fois fait la une des journaux britanniques et américains ces dernières années.
Syndiquer le contenu