[fund] resisting fundamentalisms

Depuis plusieurs semaines, des attaques meurtrières contre les femmes ont lieu dans le sud algérien, et ont donné lieu à des protestations internationales et à l’intervention des Rapporteurs Spéciaux auprès des Nations Unies. Il est indispensable que ces premières protestations soient relayées et soutenus par un grand nombre d’autres organisations dans le monde.

Nous sommes révoltées devant  la folie meurtrière des intégristes islamistes qui a fait une nouvelle fois rage dans le quartier « d’El Haicha » à Hassi-Messaoud, ville pétrolifère du Sud de l’Algérie. Nous n’avons pas oublié la nuit funèbre du 13 juillet 2001 au cours de laquelle  près de cinquante femmes ont vécu le martyre dans ce même quartier. En effet, cette nuit là,  plusieurs centaines d’individus déchaînés suite au  prêche d’un imam s’étaient armés de matraques, de couteaux et de sabres pour s’attaquer aux travailleuses et à leurs enfants. L’Initiative Féministe Européenne IFE-EFI est aux cotés des féministes algériennes pour appeler toutes les forces démocratiques à manifester leur solidarité avec les femmes de Hassi-Messaoud.

We are outraged by the murderous rage of the fundamentalist islamists which once again was displayed in the « El Haicha » area in Hassi-Messaoud, an oil-producing city in south Algeria. We have not forgotten the tragic night of July 13 2001 when almost fifty women suffered an agony in the same area. Indeed, that night, several hundreds of individuals made wild by the preaching of an imam, armed with clubs, knifes and swords, charged women workers and their children. The European Feminist Initiative IFE-EFI stands by the side of Algerian feminists to call all democratic forces to demonstrate their solidarity with the women of Hassi-Messaoud.

For several WEEKS now, women have been subjected to murderous attacks in the South of Algeria; this has provoked international protests and calls for the intervention of the United Nations Special Rapporteurs. It is crucial that these initial protests are relayed and supported by a large number of organisations across the world.

 لقد غضبنا من الحملة الدموية للأصوليين الإسلاميين التي تحدث ثانية في منطقة "الحايشة" في حاسي مسعود، المدينة النفطية في جنوب الجزائر. إننا لم ننس ليلة 13 يوليو 2001 حينما تعرضت 50 سيدة للعذاب في هذه المنطقة. في هذه الليلة، وبسبب خطبة من الإمام اهتاج المئات وتسلحوا بالفؤوس والسكاكين والسيوف وهاجموا النساء وأطفالهن.

Il faut, de toute urgence, assurer la protection des femmes à Hassi Messaoud et mettre définitivement fin à l’impunité des auteurs de ces agressions: Les organisations de la société civile algérienne et les media n’ont cessé de relayer les nouvelles terribles d’exactions exercées contre des femmes travailleuses à Hassi Messaoud, depuis quelques semaines. Ces évènements rappellent les journées tragiques de juillet 2001 qui ont vu des centaines de femmes ‘torturées, lapidées, violées et enterrées vivantes’, comme le rappelle la presse algérienne. Dix ans plus tard, ces crimes restent largement impunis et les femmes n’ont, dans l’ensemble, pas pu refaire leur vie, faute d’appui matériel, financier, mais surtout moral et juridique.

Urgently ensure the protection of women in Hassi Messaoud and put a permanent end to the impunity of perpetrators of these assaults: We have continued to receive news, from civil society organizations and the Algerian media, of terrible atrocities perpetrated against women workers in Hassi Messaoud, in recent weeks. These events remind us of the tragic days of July 2001 which saw hundreds of women, “tortured, stoned, raped and buried alive”, as recalled by the Algerian press. Please also see WLUML Dossier 23-24: Algeria: Ordinary Fascism, Fundamentalism and Femicide.

La constitution Algérienne consacre la sécurité des citoyennes et des citoyens. L’Algérie a ratifié la Convention sur l’Elimination de la Discrimination à l’égard des Femmes, la Convention Contre la Torture et Autres Peines et Traitements Cruels ou Dégradants, la Déclaration sur l’Elimination des Violences Faites aux Femmes. Au nom de ces principes, nous, associations, ligues et défenseurs des droits humains sommes profondément choqués par la nouvelle tragédie vécue par des femmes venues de différentes régions d’Algérie travaillant et vivant dans des habitations précaires à Hassi Messaoud, une des villes les plus sécurisées du pays.

Below follow two statements on the departure of the Head of the Gender Unit from Amnesty International following her making public her concerns regarding Amnesty International’s relationship with Moazzam Begg, a former Guantanamo detainee, now running an organisation called Cageprisoners which has championed the views of Anwar al Awlaki. Update to United Kingdom: WLUML Statement in Support of Gita Sahgal

Le Réseau international de solidarité Femmes sous lois musulmanes (WLUML), exprime sa solidarité à Gita Sahgal, une alliée de longue date, active dans diverses organisations, collectifs et mouvements engagés dans le combat pour le respect des droits humains universels. WLUML a appris qu'elle a, à maintes reprises, demandé des explications sur l’association d’Amnesty International à l'organisation "Cageprisoners", dirigée par Moazzam Begg, autour de la campagne judiciaire du Contre-Terrorisme. Le 07 février 2010, Sahgal était suspendue de sa fonction de Chef de la Division Genre d'Amnesty International. Vous pouvez agir en signant la Pétition globale en soutien à Gita Sahgal qui compte maintenant plus de 1800 signatures.

Syndiquer le contenu