Algeria

Association Féminine pour l'Epanouissement de la Personne et l'Exercice de la Citoyenneté (AFEPEC) reçu une mise en demeure pour quitter les locaux qu'occupe l'association depuis 2003.
The Association Féminine pour l’Epanouissement de la Personne et l’Exercice de la Citoyenneté (AFEPEC) has campaigned for women's rights for over 20 years. On 6 Feb. AFEPEC was ordered to leave the premises they have occupied since 2003.
In her report, Professor Yakin Ertürk, noted that recent surveys reveal that violence against women is a major concern in Algeria in both the home and the public space. However, this serious human rights concern remains largely invisible.
Please note the following correction for this article: Tahar Djaout, assasinated in 1993, was a male journalist.
SOS Women in Trouble offers victims both shelter and training and one of their greatest successes was getting the police to work with them. However, there are continuing challenges ahead, one of which is legal and involves amendments to the Family Code.
Toute forme de violence envers les femmes est inacceptable! SOS femmes en détresse offre un soutien et fournis des services concrets aux femmes en difficulté.
L'AFEPEC s'est engagée aux côtés des victimes de Hassi Messaoud en coordination avec d'autres associations des droits des femmes en décembre 2004.
Le procès des 39 femmes agressées, violées, lynchées, lacérées de coups de couteau, enterrées vivantes par une foule de voisins du quartier d’El-Haïcha, dans la wilaya de Hassi-Messaoud dans la nuit du 13 juillet 2001 ...
L'Algérienne Assia Djebar, première personnalité maghrébine élue à l'Académie française, dont l'oeuvre romanesque défend les droits des femmes dans le monde musulman, est reçue ce jeudi sous la Coupole.
Syndiquer le contenu