Senegal

En cette année où le Forum Social Mondial, pour la 3e fois après le Mali en 2006 et le Kenya en 2007, se joint aux peuples d’Afrique, nous les femmes de différentes parties du monde, réunies à Dakar, conscientes que l’union de nos forces pourra à terme apporter un changement, réaffirmons notre solidarité et notre admiration pour les luttes des femmes sénégalaises, des femmes africaines et des femmes du monde. Leurs luttes, conjointement avec les luttes de tous, hommes et femmes, renforcent la résistance menée partout contre le système capitaliste et patriarcal mondialisé.

Women’s inheritance and property rights (Panel 1) 

Countering the use of culture to dispossess women through the cultural legitimation of women's rights

8 Feb 2011: 12.30 – 15.30. 

The multi-country network on Women's Inheritance and Property Rights (WIPR) is organising three panels at the WSF. This network is part of the three-year programme Women Reclaiming and Re-defining Culture, coordinated by Women Living Under Muslim Laws (WLUML) and the Institute for Women’s Empowerment (IWE). 

Selon une étude de l’Ong Action Aid basée sur les faits relatés par des journaux sur les violences faites aux filles en milieu scolaire entre juillet, août et septembre 2010, le Sénégal est un exemple à ne pas suivre. En trois mois, la presse a rapporté trente-sept cas et deux cent deux cas entre juillet 2009 et septembre 2010. 

"Nous allons tout simplement au delà de la revendication qui est celle portant sur l'égalité des sexes, c´était hier ! Aujourd´hui, nous réclamons des compétences techniques et spécialisées à partir desquelles nous pourrons utiliser des outils efficaces pour amener la volonté politique dans la réalité de tous les secteurs en matière de genre." Citation de la déclaration par SE Madame Awa Ndiaye, Ministre d’Etat, Ministre du Genre et des Relations avec les Associations féminines Africaines et Etrangères - Dakar, Sénégal, 30 Novembre 2010.

“We are moving beyond simply asking for gender equality, that was then! We are now calling for technical and specialized skills to use effective tools in bringing the political will into reality across all sectors in terms of gender” - HE Mrs Awa Ndiaye, Minister of State for Gender and Relations with African and Foreign Women Associations. Dakar, Senegal, on Nov 30, 2010.

La sécurité des filles dépend de la volonté des familles à parler des violences sexuelles, ont dit des chercheurs en Casamance, dans le sud du Sénégal, lors de la publication d’une étude révélant l’étendue des violences à l’égard des filles âgées de 10 à 13 ans. Cette étude, réalisée par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’université de Ziguinchor, a constaté qu’à Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, les pressions familiales, sociales et culturelles étaient source de silence et d’impunité. 

Girls’ safety hinges on families’ willingness to speak out about sexual violence, researchers in Senegal’s southern Casamance region said at the release of a study that reveals widespread violence against girls aged 10 to 13. The study, by the UN Children’s Fund (UNICEF) and the University of Ziguinchor, found that in Kolda, Sédhiou and Ziguinchor, family, social and cultural pressures bred silence and impunity. 

Fatou Sow, Coordinatrice internationale de WLUML, sociologue sénégalaise et chercheuse au Centre national de la recherche scientifique (CNRS, France) est une spécialiste des questions de genre et une militante féministe chevronnée. Elle revient pour Jeuneafrique.com sur les inégalités entre les sexes qui perdurent sur le continent.

قالت هيومن رايتس ووتش في تقرير أصدرته اليوم إن عشرات الآلاف من الأطفال في المدارس القرآنية الداخلية في السنغال (الكتاتيب) يعانون من أوضاع أشبه بالعبودية ومن انتهاكات جسيمة. ودعت هيومن رايتس ووتش السلطات السنغالية إلى تنظيم أوضاع جميع المدارس القرآنية والتحرك بشكل فوري وفعال من أجل تحميل المعلمين الذين يخرقون القوانين السنغالية ضد التسول الجبري والإساءة للأطفال، المسؤولية.

Tens of thousands of children at residential Quranic schools in Senegal are subjected to slavery-like conditions and severely abused, Human Rights Watch said in a report released today. Human Rights Watch urged the Senegalese authorities to regulate all Quranic schools and take immediate and concerted action to hold accountable teachers who violate Senegalese laws against forced begging and child abuse.

RSS-материал