leadership féminin

Le programme « Autonomisation des Femmes et Développement du Leadership pour la Démocratisation », WELDD en anglais, conjointement piloté par le Centre des femmes Shikat Gah du Pakistan, Femmes sous Lois musulmanes (WLUML) et l’Institut pour l’Autonomisation des Femmes à Hong Kong, a procédé au lancement de sa nouvelle plateforme du leadership féminin.

Comment souhaitez-vous vous présenter aux internautes de Nigerdiaspora ?

Je suis nigérienne âgée de 55 ans, historienne de formation. Dans la réalité j’ai plus travaillé dans le développement, et cela pendant plus de deux décennies. Je suis mariée, mère de 3 enfants (2 garçons et une fille), grand-mère d’une petite fille âgée de 3 ans. Je suis tante de nombreux neveux et nièces.

Je réside à Niamey où j’ai fait mes études secondaires et passé toute ma carrière professionnelle. Mon village natal est Birni Gaouré , une localité située dans la vallée du « Dallol Bosso» connue sous l’appellation de Boboye. C’est une zone d’échanges, de brassage interculturel et ethnique. Je suis née dans une famille modeste. Aujourd’hui, je partage mon temps entre mes fonctions professionnelles, associatives, sociales et familiales et mes divers centres d’intérêts. Comme toutes les femmes nigériennes de ma catégorie et de mon âge, je joue aisément mes rôles pluriels et assume mes identités multiples, nigérienne,  musulmane, je crois aux valeurs universelles de progrès, de paix et de tolérance.

RSS-материал