Middle East

Le groupe une communauté de et pour les femmes LBTQ au Liban. LBTQ est définie comme les femmes qui s'identifient comme lesbiennes, bisexuelles, transgenres (y compris les hommes-femmes et femmes-hommes), queer, en plus des femmes s'interrogent sur leur orientation sexuelle. Nous croyons dans la diversité. Meem se donne aussi comme mission la fourniture de services de soutien et d’information pour les lesbiennes partout dans le monde arabe.
CEWLA est un organisme communautaire créé en 1995 dans le but de fournir un appui à l'autorité juridique de la femme égyptienne dans la Constitution et les lois égyptiennes et les conventions internationales.
C’est centre avec pour objectifs de sensibiliser les femmes sur leurs droits fondamentaux, organiser des sessions de formation, élargir le réseau d’action et de solidarité

Bint el Nas son site est conçu pour répondre aux besoins et intérêts des femmes transgenres qui s'identifient comme gais, lesbiennes, bisexuelles, et / ou transgenres (y compris les femmes-hommes et hommes-trans féminine personnes * en tout état de transition), et qui sont identifiées ethniquement ou culturellement avec le monde arabe, peu importe où ils vivent. Cela inclut des femmes d'origine ethnique mixte, et les femmes qui sont membres de groupes non minorité arabe qui existent dans le monde arabe.

Assiwar est un mouvement féministe arabe qui lutte contre toutes les formes de discrimination, d'oppression, et des manifestations à l'origine patriarcale et économiques, nationales ou ethniques. La libération de la société, en particulier les groupes marginalisés et vulnérables en elle, implique de combattre toutes les formes d'exploitation, à la fois collectivement et individuellement. Bracelets croit que le féminisme »est un mouvement politique, révolutionnaire et social, il cherche à modifier les relations de pouvoir et d'hégémonie qui prévaut dans la société

Women’s rights activist Maryam Bahreman remains in detention despite an order from the Prosecutor’s office in Shiraz to release her on bail at the start of July. Amnesty International considers her to be a prisoner of conscience, held solely for the peaceful exercise of her rights to freedom of expression and association. See WLUML's action alert here and/or follow the instructions in the Amnesty letter campaign.

Maryam Majd, a women’s sports photographer, arrested on her way to film the Women’s Soccer World Cup in Germany, has been released on bail, of 100,000 US Dollars, because of poor health. Maryam Majd disappeared on her way from Tehran, Iran, to Dusseldorf in Germany on the 17th of June 2011. She was held in Tehran's notorious Evin prison, in ward 2A, controlled by the Revolutionary Guards. Ms Majd was expected in Germany for two months during the Women's Soccer World Cup 2011, in order to produce a photographic record of the different soccer teams. 

This material gives concise information about FGM in Arab countries. It is available in English and Arabic and facilitates a call for action to eradicate FGM

Syndicate content