Algeria

Notre inquiétude est grande en ce 8 Mars et nous sommes choquées, encore une fois, par le mépris dont nous faisons l’objet et le déni de nos droits.
The following release by four mainstream human rights organizations focuses as usual on crimes committed by the state in Algeria. Crimes by non-state actors - Islamic Armed Groups (GIA), Islamic Salvation Army (AIS) etc - are only mentioned in passing.
Two Algerian editors who published some of the cartoons have been arrested. Both were critical of the cartoons and were asking readers to complain to the Danish authorities. Both journalists now face between 3-5 years in jail for "insulting the prophet."
« Ils ont accepté le déshonneur pour avoir la paix. Ils auront et le déshonneur et la guerre. »
"Où étaient nombre de ces dirigeants lorsque des femmes et des enfants se faisaient massacrer au nom de l'Islam ?
Nous avons reçu un appel urgent de l'association "20 ans barakat" - Ile de France, attirant notre attention sur des abus d'autorité contre les femmes, de la part d'officiers d'état civil algériens.
Algeria's cabinet have approved a draft law aimed at combating the growing influence of evangelical Christian groups in the overwhelmingly Muslim country.
Anouar Haddam, ancien président de la délégation parlementaire du FIS à l’étranger et l’un des « durs » de la tendance qu’on présente comme proche du Groupe islamique armé (GIA), n’est décidément pas le bienvenu « chez lui ». Du moins, pas pour le moment.
Les associations de femmes appellent au rejet de la charte de paix et de réconciliation.
Syndicate content