Algeria

« Ils ont accepté le déshonneur pour avoir la paix. Ils auront et le déshonneur et la guerre. »
"Où étaient nombre de ces dirigeants lorsque des femmes et des enfants se faisaient massacrer au nom de l'Islam ?
Nous avons reçu un appel urgent de l'association "20 ans barakat" - Ile de France, attirant notre attention sur des abus d'autorité contre les femmes, de la part d'officiers d'état civil algériens.
Algeria's cabinet have approved a draft law aimed at combating the growing influence of evangelical Christian groups in the overwhelmingly Muslim country.
Anouar Haddam, ancien président de la délégation parlementaire du FIS à l’étranger et l’un des « durs » de la tendance qu’on présente comme proche du Groupe islamique armé (GIA), n’est décidément pas le bienvenu « chez lui ». Du moins, pas pour le moment.
Les associations de femmes appellent au rejet de la charte de paix et de réconciliation.
Méprisée et traumatisée par des années de malheurs et de peines, la femme algérienne n'a pas courbé l'échine, même devant la barbarie terroriste de la décennie noire (1992-2002).
Les deux diplomates algériens kidnappés en Irak par les terroristes intégristes de « El-Qaida » ont été froidement assassinés.
Plusieurs associations féminines ont appelé hier, dans un communiqué commun, à faire du 13 juillet une journée nationale contre les violences à l’égard des femmes.
Syndicate content