France

Le 12 janvier 2010, deux assaillants aspergeaient d’essence la dramaturge et actrice d’origine algérienne, Rayhana, puis allumaient et lui jetaient une cigarette. Celle-ci manquait de justesse d’être brûlée vive, car la cigarette ne s’était pas enflammée. L’attaque a eu lieu à l’entrée du théâtre, 'La maison des Métallos', dans le onzième arrondissement de Paris, alors que l'actrice, âgée de 45 ans, y pénétrait. Rayhana devait y reprendre son rôle dans sa pièce, À mon âge, j'ai encore à me cacher pour fumer!, consacrée aux femmes en Algérie. Cette agression physique inouïe, accompagnée d’agression verbale, a poussé sa famille à faire le lien entre cette tentative d’homicide et la pièce sur la montée du fondamentalisme islamique.

On Tuesday 12 January 2010, the feminist playwright and actress of Algerian origin, Rayhana, was doused with petrol and narrowly escaped being burned alive when the lit cigarette thrown at her by two assailants failed to ignite. This completely unprovoked attack took place in the eleventh arrondissement of Paris as the 45-year-old actress was arriving at the theatre, ‘La maison des Metallos’, where she was due to resume her role in the play about women in Algeria, ‘At my age, I still have to hide to smoke!’ This grave act of physical aggression was accompanied by a verbal assault that left few doubts in the minds of the victim’s family about the link between the attempted homicide and the play’s representations of the rise of Islamic fundamentalism.

Comment ne pas réagir à l'agression, le 12 janvier à Paris, contre Rayhana, dramaturge et actrice algérienne, auteure de la pièce "A mon âge, je me cache encore pour fumer"! L'attaque dont elle a été victime est d'une extrême violence et nous saluons non seulement son courage face à cette attaque mais tout son engagement de femme et d'artiste.

To some it is a symbol of female subjugation. But these women believe that their Islamic headwear is a versatile, liberating way of expressing their identities. Jilbab. Niqab. Al Amira. Dupatta. Burqa. Chador. Even the language used to describe the various kinds of clothing worn by Muslim women can seem as complicated and muddied as the issue itself. Rarely has an item of cloth caused so much consternation, controversy and misunderstanding as with the Islamic headscarf or veil.

Née en 1941, Wassyla Tamzali a été avocate à Alger puis directrice des droits des femmes à l'Unesco. Elle milite dans le mouvement féministe maghrébin. Elle a publié, en 2007, chez Gallimard, Une éducation algérienne. Là elle publie Une femme en colère - Lettre d'Alger aux Européens désabusés (Gallimard 150 p., 9,50 euros).

Le Mouvement Ni Putes Ni Soumises organise ses Universités Populaires les 11 et 12 décembre prochains à Sciences Po (Paris). Dans un contexte de crispation autour du débat sur l’identité national, la burqa et les minarets, le Mouvement Ni Putes Ni Soumises réaffirme très clairement sa position sur la laïcité et sur le droit universel des femmes.

A l’occasion de la Journée Internationale contre les violences faites aux femmes, MERCREDI 25 NOVEMBRE, le Mouvement Ni Putes Ni Soumises organise toute une journée d’action.

"C'est aujourd'hui votre choix, mais qui sait si demain vous ne serez pas heureuses de pouvoir en changer. Elles ne le peuvent pas... Pensez-y."
Les fondamentalistes sont en voie de gagner le combat. En effet, ils ont réussi à placer le débat sur le port de la burqa et du niqab sur le terrain de la religion en faisant passer ces deux accoutrements pour un signe religieux, ecrit JAMIL SAYAH.
"I am a Muslim, I am a feminist and I detest the full-body veil, known as a niqab or burqa", writes Mona Eltahawy
Syndicate content