Nigeria

The northern state of Zamfara has introduced new Sharia laws.
BAOBAB is the WLUML Africa and Middle East Coordination Office.
Amina Lawal, condamnée à la lapidation pour adultère, a été acquittée jeudi par une cour islamique du Nigeria peu avant l'annonce de la condamnation à la même peine d'un homme accusé de "sodomie".
Cependant, d’aucuns soutiennent que c’était une coutume traditionnelle qui a précédé l’Islam en pays Haoussa. L’objectif de la présente recherche consiste à jeter les bases de l’étude de l’histoire et de la pratique de l’enfermement des femmes dans cette région du Nigéria, ainsi que des discours idéologiques, religieux, politiques et juridiques qui les entourent dans leur contexte socio-économique.

Le pays Haoussa avant l’influence islamique
Amina Lawal, avec sa fille Wasila et son avocate à son entrée au tribunal jeudi, a été relaxée jeudi par la cour d'appel islamique de l'Etat de Katsina, dans le nord du pays.
The Katsina State Sharia Court of Appeal has vindicated Amina Lawal’s appeal against her conviction for adultery and sentence of stoning to death.
Four out of five judges rejected her conviction, saying she was not given "ample opportunity to defend herself".
An update from BAOBAB for Women's Human Rights, Lagos, Nigeria regarding the case of Amina Lawal.
Asghar Ali Engineer reports on a conference in Abuja, Northern Nigeria on Islamic penal and family laws and human rights.
Syndicate content