Law reform

Dans la capitale yéménite, une foule de journalistes se bousculait le 27 mars dernier pour prendre en photo Sally al-Sabahi, 12 ans, en train de signer les papiers de son divorce. Au moment où elle a trempé son doigt dans l’encre noire et déposé son empreinte à côté de son nom sur un document officiel, Sally est devenue la quatrième épouse enfant divorcée du Yémen.

L'été dernier, les Maliens ont massivement protesté contre un projet de réforme de leur Code de la famille, qui visait à rétablir un peu d'égalité entre les sexes et dont l'adoption avait été encouragée par le Canada. Craignant que le pays ne s'enflamme, le gouvernement a reculé, promettant de revenir avec un projet révisé ce printemps. Depuis, c'est le silence. Et pour plusieurs, une conclusion s'impose: aussi bonnes que soient nos intentions, on ne peut pas forcer le progrès.

Egypt’s Constitutional Court backed the right of women to sit on the bench in the state’s administrative courts, despite conservatives’ opposition, state media reported Monday. The ruling follows a dispute in the State Council, the top administrative court, over whether women should be appointed to the courts. The Constitutional Court’s ruling, issued Sunday, said that all citizens were equal before the law. Update on Egypt: Open All Judicial Positions to Women

Au cours des siècles, les érudits et les hommes musulmans ont accepté la polygamie, c'est-à-dire la pratique qui consiste à avoir plusieurs épouses, mais la nature de la permission coranique et le contexte ne sont plus les mêmes. Dans le Coran, la polygamie n'est jamais évoquée par rapport aux droits du mari, mais bien par rapport aux besoins des femmes et des enfants à cette époque.

Une équipe de recherche a réalisé en 2007 une étude en collaboration avec la Fondation Friedrich-Ebert, institution indépendante et reconnue qui défend les idées et les valeurs fondamentales de la social-démocratie. L’étude propose une lecture de l’impact du nouveau code de la famille marocain, la Moudawana, entré en vigueur en février 2004. "La réforme est en marche. Mais comme toute réforme juridique, ce texte ne vaut que par son appropriation par la société et par les instances judiciaires et par son application dont le respect incombe essentiellement au corps des magistrats. Ce sont ces terrains d’investigation que cette recherche a tenté d’explorer."Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger Le code de la famille. Perceptions et pratique judiciaire

Saudi Arabia's justice minister says his department is drafting a law that would allow female lawyers to argue legal cases in court for the first time. Mohammed Al-Eissa told reporters on Saturday the bill will be issued in the coming days as part of Custodian of the Two Holy Mosques King Abdullah’s “plan to develop the justice system.” The law would mark a major step for female lawyers in the Kingdom. Currently, women law graduates can work in government offices and in court offices, but cannot argue cases before court. Under the new law, women would be allowed to argue cases on child custody, divorce and other family-related issues.

وافقت وزارة العدل يوم الثلاثاء على الاقتراح بمشروع قانون والمقدم من النائبة جورجيت قلينى بإضافة 3 مواد إلى قانون العقوبات تتصدى لظاهرة التحرش الجنسى. وأعلن المستشار أحمد شريف عضو لجنة التشريع بالوزارة أمام اجتماع لجنة الاقتراحات والشكاوى بمجلس الشعب الثلاثاء برئاسة المستشار محمد جويلى رئيس اللجنة أن الاقتراح المقدم من النائبة مطابق للدستور. وقال شريف إن جريمة التحرش المطلوب إضافتها لقانون العقوبات تختلف عن جريمة هتك العرض.

Born in Iran and now based in London, Ziba Mir Hosseini, an anthropologist by training, is one of the most well-known scholars of Islamic Feminism. She is the author of numerous books on the subject, including Marriage on Trial: A Study of Family Law in Iran and Morrocco (l.B.Tauris, 1993) and Islam and Gender, the Religious Debate in Contemporary Islam (Princeton, 1999). She is presently associated with the Centre for Islamic and Middle Eastern Law at the School of Oriental and African Studies, London. In this interview with Yoginder Sikand she talks about the origins and prospects of Islamic feminism as an emancipatory project for Muslim women and as a new, contextually-relevant way of understanding Islam.

Saudi Arabia’s state human rights body has hired a lawyer to review the case of a girl whose mother sought her divorce from an 80-year-old man, a move activists hope is a first step against child marriage. Saudi Arabia, a patriarchal society that applies an austere version of Sunni Islam, has no minimum legal age for marriage. Fathers are granted guardianship over their daughters, giving them control over who their daughters marry and when.

Il est 9h. Jawad est dans le couloir qui dirige vers une salle d'audience au tribunal de la famille au quartier des Habous à Casablanca. Ce jour, c'est la dernière séance de la tentative de réconciliation avant son divorce, en instance depuis des mois. Des hommes de toutes tranches d'âges ont investi la salle archicomble.

Syndicate content