Media

22/9/2014

Que l’on croit ou pas qu’une intervention militaire US/Europe contre l’Etat Islamique soit une stratégie vouée à l’échec,
que l’on prévoit ou pas que le fait de choisir la mauvaise stratégie pourrait plonger la région dans le chaos pour des décennies et amener encore plus de combattants à rejoindre l’EI,
que l’on considère ou pas qu’une intervention militaire ne ferait que servir de couverture à l’impérialisme au Moyen Orient,
que l’on soit conscient ou pas du fait que, dans le passé, les droits humains ont servi de justification aux opérations militaires,
que l’on soit ou pas un pacifiste jusqu’au-boutiste, opposé à toute guerre quelle qu’elle soit, y compris contre Hitler (ou les nouveaux Hitlers de notre temps, qu’en Algérie nous appelons depuis les années 90 des fascistes-verts),...

16/9/2014

Maimouna Makoar Diouf fait partie du réseau WLUML au Sénégal. Veuillez cliquer ici pour voir l'article original publié sur ajonews.

La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF), engage les États signataires qui ont pris l’option d’éliminer toute forme de discrimination à l’égard des femmes, et à favoriser leur plein développement dans les domaines politiques, économiques, sociaux, culturels et civils. Cela passe par la modification des lois et la prise de mesures de divers ordres par les pouvoirs publics de l’Etat partie.

4/8/2014

Les individus et organisations sous-signés expriment leur inquiétude devant la violence croissante à laquelle fait face l'organisation de femmes pour la paix: Femmes en Noir - Belgrade, et en particulier sa fondatrice Stasa Zajovic, qui a été visée de façon répétée au cours des derniers mois par des individus et des groupes politiques d'extrême droite, en même temps qu'elle était harcelée par la police et la justice de son pays.

7/5/2014

“Si nous oublions ces filles, cela signifie que nous oublions nos propres sœurs, notre propre peuple” Malala Yousafzai[1]

WLUML est en rage devant l’enlèvement de plus de deux cents filles à Chibok, dans l’État du Bornou, au nord-est du Nigeria, dont le sort n’est toujours pas clair. Nous partageons la peine de leurs familles et soutenons leur appel à les faire revenir saines et sauves. Nous pressons urgemment le gouvernement nigérian de faire tout ce qui est en son pouvoir pour les ramener à leurs familles et s’assurer ensuite qu’elles reçoivent un soutien médical et psychologique et l’assistance de la communauté internationale. Nous témoignons notre solidarité au peuple et aux organisations de la société civile au Nigeria qui font opposition et résistance à la montée des forces politiques islamistes armées qui manipulent et font un usage abusif du nom de l’islam pour justifier leur stratagème terroriste brutal.

20/11/2013

Objet : PROJET DE RÉSOLUTION SUR LA PROTECTION DES FEMMES DEFENSEURS DES DROITS DE L'HOMME

Nous vous écrivons en tant qu’un groupe de défenseurs des droits de l'homme Africains et des organisations de la société civile travaillant un peu partout sur le continent  tant aux  niveaux national, régional et international. Nous suivons avec un grand intérêt les négociations sur le projet de résolution sur la protection des femmes défenseurs des droits humains actuellement en discussion d au sein du  Troisième Comité de l'Assemblée générale des Nations Unies. C'est la première fois qu'un projet de résolution qui traite exclusivement de ​​la protection des femmes défenseurs des droits de l'homme est discuté au sein de ce comité. Ce projet représente une initiative extrêmement importante et significative pour les sociétés africaines.

Les femmes qui s'engagent dans la défense de tous les droits de l'homme et tous ceux qui défendent les droits des femmes et travaillent sur les questions liées à l'égalité des sexes apportent une contribution essentielle aux processus démocratiques, à la construction de la paix et au maintien de la sécurité, du développement et le respect des droits de l'homme dans nos communautés. Cependant, dans ce travail, les femmes défenseurs des droits humains peuvent faire face à une série de violations et d'abus - y compris les violences fondées sur le sexe – de la part des acteurs étatiques et non étatiques. Les États doivent porter une attention  particulière aux risques encourus par les femmes défenseurs des droits de l'homme, reconnaître la valeur de leur rôle, et s'engager à assurer leur protection. C'est le moment pour tous les États de faire preuve de leadership en soutenant une résolution qui vise à reconnaître ce rôle au plan mondial.

14/10/2013

Comment souhaitez-vous vous présenter aux internautes de Nigerdiaspora ?

Je suis nigérienne âgée de 55 ans, historienne de formation. Dans la réalité j’ai plus travaillé dans le développement, et cela pendant plus de deux décennies. Je suis mariée, mère de 3 enfants (2 garçons et une fille), grand-mère d’une petite fille âgée de 3 ans. Je suis tante de nombreux neveux et nièces.

Je réside à Niamey où j’ai fait mes études secondaires et passé toute ma carrière professionnelle. Mon village natal est Birni Gaouré , une localité située dans la vallée du « Dallol Bosso» connue sous l’appellation de Boboye. C’est une zone d’échanges, de brassage interculturel et ethnique. Je suis née dans une famille modeste. Aujourd’hui, je partage mon temps entre mes fonctions professionnelles, associatives, sociales et familiales et mes divers centres d’intérêts. Comme toutes les femmes nigériennes de ma catégorie et de mon âge, je joue aisément mes rôles pluriels et assume mes identités multiples, nigérienne,  musulmane, je crois aux valeurs universelles de progrès, de paix et de tolérance.

13/8/2013
Les tunisiennes ont impressionné le monde entier en se levant pour défendre leurs droits en tant que femmes et en tant qu'êtres humains. Epaules contre épaules elle se sont soulevées aux côtés des hommes afin de défendre leur nation pendant la révolution.
12/6/2013

Le Réseau Femmes sous lois musulmanes (WLUML) exprime sa profonde inquiétude face à l’escalade de la violence au Nord Mali. Les associations féminines, les ONG, diverses organisations des droits humains nationales et internationales et du système des Nations-Unies, ainsi que les media nationaux et étrangers n’ont cessé d’en relayer les nouvelles. Elles ont rendu compte des exactions terribles que subissent les populations locales, depuis le début du conflit armé qui a vu la sécession gagner le Mali.

19/3/2013

Femmes sous Lois Musulmanes (Women Living Under Muslim Laws-WLUML) et son réseau de partenaires se sentent profondément concernés par les négociations en cours au sein de la 57ème Commission sur la Condition de la Femme (CSW), qui, cette année, se concentre sur la prévention et l’élimination de toutes formes de violence à l’égard des femmes et des filles. La CSW s’appuie sur des accords internationaux relatifs aux droits humains déjà établis. Cependant, les États qui attaquent la CSW se servent d’arguments fondés sur la religion, la culture et la tradition afin de justifier les violences et les discriminations à l’égard des femmes et de permettre des violations de leurs droits fondamentaux.

23/7/2012

C’est avec une profonde tristesse que nous annonçons la disparition de notre très chère amie et collègue Cassandra. Elle s’est éteinte paisiblement le jeudi 12 juillet 2012, mais elle restera parmi grâce à ses nombreux écrits et contributions en faveur des droits humains des femmes.