Nouvelles

19/11/2010

Le troisième Forum des Féministes Africaines qui s´est tenu à Dakar du 20 au 24 Octobre est une conference biennale qui traite de l´agenda du mouvement féministe africain, et des préoccupations et actions des femmes africaines sur une plateforme commune. C’est au cours de cette troisieme édition que les participantes ont unanimement signé un certain nombre de pétitions dont notamment celle adressée au Président de la Transition, Président de la République de Guinée afin de lancer un appel urgent à l´action en faveur du respect des droits des femmes, du maintien de la paix et de la sécurité avant, pendant et apres les scrutin présidentiel en cours.

16/11/2010

Le CCR, qui a été la seule organisation de droits humains à soutenir les victimes des groupes intégristes armés lors du procès contre Haddam dont Rhonda Copelon fut le fer de lance, alors que toutes les autres les ignoraient et abandonnaient sous prétexte que ces victimes n’étaient pas victimes de l’Etat mais d’acteurs non étatiques, trahit aujourd’hui ces même victimes en soutenant un des grands promoteurs et organisateurs de crimes contre l’humanité, un des chefs d’Al Qaida dans la péninsule arabique, sans même dire qui il est et quelles sont ses positions . Cet homme est aujourd’hui en liberté et continue à organiser les attaques et les crimes et à inciter à la haine et aux massacres, alors que son père continue à affirmer contre l’évidence sa totale innocence, cependant que son fils continue à publier ses incitations.

15/11/2010

Rhaya, 19 ans, est une jeune femme issue d'une famille pauvre de Sumatra. Elle a arrêté l'école à 16 ans, ayant dans l'idée de chercher un emploi de domestique. Rhaya s'occupait de laver du linge pour différentes familles, tout en habitant chez sa sœur Enny. Enny est la quatrième épouse d'Abang Setia, avec lequel elle a un jeune enfant. Environ trois mois après s'être installée chez sa sœur, Rhaya a été violée par Abang Setia. Après l'avoir violée, il lui a enjoint de ne rien dire à personne et a menacé de la tuer si elle parlait. 

12/11/2010

La justice pakistanaise vient de condamner à la peine capitale par pendaison une chrétienne coupable de blasphème. Cette sanction est une première dans l’histoire du Pakistan, selon le quotidien britannique Christian Today. Les chrétiens d’Orient vivent de sombres heures. Après la vague d’attentats en Irak perpétrés à leur encontre depuis le 31 octobre dernier, c’est au tour d‘une pakistanaise de Lahore de faire les gros titres.

10/11/2010

Une ex-salariée de «Baby Loup», une crèche ouverte 24 heures sur 24 à Chanteloup-les-Vignes, conteste son licenciement. L'établissement a reçu le soutien de la présidente de la Halde. Il faudra attendre le 13 décembre avant que le conseil des prud'hommes de Mantes-la-Jolie, qui se tenait lundi, ne scelle le sort de Baby Loup : le jugement a été mis en délibéré. Depuis deux ans, cette crèche de Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, occupe régulièrement le devant de la scène. Cette structure unique en France, qui fonctionne 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, et vient en aide aux femmes seules qui ont des horaires décalés, est poursuivie par une salariée qui a été licenciée car elle voulait porter le voile islamique au travail.

8/11/2010

C’est devant une salle Ibn Zeydoun comble, partagée entre officiels, familles et proches, que le jeune Yanis Koussim présenta son dernier court métrage. Après le Festival de Cannes où il a été présenté dans la section Short film, puis Locarno, au mois d’août dernier, où il avait remporté le prix Cinema e Gioventù (Cinéma et jeunesse) pour la section internationale, ensuite récemment aux JCC où il a obtenu une bourse d’écriture au nom symbolique de Sotigui Kouyaté d’une valeur de 10.000 euros, le court métrage Khouya, le tout nouveau de Yanis Koussim, devait enfin être vu et présenté en avant-première à Alger. Celle-ci fut en effet grandiose puisque son producteur Malek Ali-Yahia directeur de MD-Ciné a vu les choses en grand. La salle Ibn Zeydoun était pleine de monde entre représentants diplomatiques, journalistes et personnalités du monde du cinéma et de l’audiovisuel.

4/11/2010

Les épouses sont les plus sujettes à la violence avec 63% des cas. Le mari est le premier accusé, alors que les 23% des célibataires sont battues par leurs père, frères…. Les violences psychologiques constituent 86% des cas, suivies des agressions physiques avec 68% et des cas socioéconomiques avec 56% . Le bilan est dressé par 18 centres d’écoute sur les violences contre les femmes sur une période d’une année. 

3/11/2010

Depuis avant-hier, la rapporteuse spéciale des Nations unies sur la violence contre les femmes, Rashida Manjoo, est l’invitée de l’Algérie. Durant le séjour de la responsable sud-africaine, qui durera une vingtaine de jours, il sera question d’évaluer la situation des violences faites aux femmes et de s’enquérir aussi des suites données, par les autorités algériennes, aux recommandations faites, en 2007, par la précédente rapporteuse spéciale, Yakin Erturk. Des recommandations qui, pour la plupart, sont restées lettre morte. Pour mener à bien son travail, Mme Manjoo s’entretiendra avec les instances nationales en charge du dossier de la femme, ainsi qu’avec des associations et organisations de la société civile, dans la capitale, mais également dans d’autres régions du pays, plus particulièrement à Constantine, Oran et Hassi-Messaoud.

1/11/2010

Les mariages des femmes mineures au Maroc ont augmenté en une année, passant de 30.685 en 2008 à 33.253 en 2009, "des chiffres qui nous interpellent tous", selon une ministre marocaine. "Quelque 30.685 mineures s'étaient mariées en 2008 contre 33.253 en 2009, des chiffres qui nous interpellent tous", a déclaré lundi Mme Nouzha Skalli, la ministre marocaine de la Famille et de la Solidarité. "On doit multiplier les actions entreprises en matière de promotion des droits de l'enfant et (...) sensibiliser les familles", a-t-elle ajouté lors d'une rencontre avec des ONG marocaines à Fès.

28/10/2010

Chargée de la question des violences à l’égard des femmes, Mme Rashida Manjoo, rapporteuse spéciale des Nations unies, sera à Alger la semaine prochaine. Sa mission : évaluer la situation des violences en Algérie et constater sur le terrain les suites données aux recommandations du rapport établi en 2007 par la précédente rapporteuse.